CONSEIL MÉTROPOLITAINVIDEOS

Violette Spillebout demande à Damien Castelain de se désolidariser du moratoire lillois sur la 5G

CONSEIL MÉTROPOLITAIN DU 16 OCTOBRE 2020 – Intervention de Violette Spillebout

“Télémédecine, vidéoprotection connectée, entretien des transports, prévention sur les sites industriels “critiques”, gestion des espaces urbains… nous vous demandons de réaffirmer les ambitions de la MEL pour y déployer toutes les avancées technologiques associées à la 5G, au service de son attractivité et de sa compétitivité.”

Violette spillebout

DELIBERATION 20 C 0259 / ECONOMIE DU NUMÉRIQUE – IMAGES NUMÉRIQUES ET INDUSTRIES CRÉATIVES – ASSOCIATION PICTANOVO – SOUTIEN AU PROGRAMME D’ACTIONS 2020 – VERSEMENT D’UNE SUBVENTION

Monsieur le Président, Chers Collègues, 

J’ai décidé de prendre appui sur la délibération 259 pour que notre Groupe Métropole Avenir puisse participer à un débat qui n’a finalement pas été organisé. Dont acte.

Cette délibération de soutien à l’association Pictanovo participe à la concrétisation de la promesse de la MEL, de faire du territoire métropolitain un territoire attractif pour les entreprises, un territoire porteur de filières d’avenir, et une métropole créatrice d’emplois, en poursuivant l’accompagnement des écosystèmes métropolitains stratégiques, notamment celui de la filière Images numériques et industries créatives. 

Notre Groupe Métropole Avenir votera bien entendu cette délibération, mais je souhaite rebondir sur le sujet du soutien aux industries créatives et culturelles pour vous poser une question, Monsieur le Président.

Dans le partenariat avec Pictanovo que nous votons ce soir, nous trouvons beaucoup d’actions qui accompagnent les entrepreneurs des ICC pour leur développement : “accompagner la conquête des marchés sur les salons phares, organiser le Forum « Entreprendre pour la Culture », renforcer la chaîne d’aide au secteur du jeu vidéo, aider au repérage des projets à haut potentiel en lien avec les incubateurs, accompagner la croissance des entreprises ….”

Ces actions se font dans un monde qui évolue, en pleine révolution numérique, dont l’un des leviers majeurs est le passage à la 5G.

Dans ce domaine, la 5G, en expérimentation sur notre territoire depuis 1 an et demi, permet aux habitants d’accéder plus facilement à des contenus culturels, médiatiques et de divertissement, ou encore de recevoir leurs produits en ligne en format numérique, comme les films, la musique, les logiciels, les spectacles ou les jeux. 

L’interaction avec des contenus créatifs et culturels augmente et augmentera plus vite avec la 5G, en quantité comme en qualité. Dans ce domaine, comme dans d’autres, c’est profiter de la puissance et de la latence du réseau pour ouvrir le champ de tous les possibles aux créateurs. Par exemple, profiter de la réalité virtuelle ou augmentée en mobilité, de l’immersion dans les œuvres, de la recontextualisation (être immergé à l’époque de la création d’un œuvre, être à la place du réalisateur, du cameraman, de l’acteur, être au coeur de l’action…). C’est aussi pouvoir faire vivre en temps réel et faire interagir avec une création en direct. Bref, le champ est large pour la créativité des auteurs et pour faire vivre une expérience de spectateur enrichie… L’industrie créative ne peut pas se passer du développement de la 5G dans notre Métropole, la filière le sait parfaitement !

C’est d’ailleurs la position que la Métropole Européenne de Lille a exprimée au travers de la délibération 18 C 0532 du 15 juin 2018 par laquelle le conseil a affirmé sa volonté d’être un territoire pilote à l’échelle nationale pour expérimenter les bénéfices de la technologie 5G. 

C’est aussi la position régulière et cohérente qu’exprime notre conseiller métropolitain délégué au Numérique depuis plusieurs années.

C’est enfin la position qu’illustre la MEL par des actions concrètes, comme l’appel à projet lancé en juillet 2018 intitulé “Le défi 5G MEL, premier appel à projets français sur cette thématique”, dans le cadre de Lille Métropole 2020, Capitale mondiale du design.

Voici donc notre question, Monsieur le Président : 

Ce n’est pas au Conseil Municipal de Lille que je m’adresse mais bien au Conseil de la MEL.

Pouvez-vous nous confirmer ce soir la volonté de la MEL de participer pleinement à cette « grande ambition de faire de notre territoire un lieu d’expérimentation du très haut débit mobile » grâce à la 5G, comme cela avait alors été exprimé devant notre assemblée et voté à l’unanimité ?

Cette confirmation devient indispensable, dans un contexte où plusieurs conseils municipaux viennent d’exprimer le souhait d’un moratoire, ce qui constituerait un signe inquiétant pour le développement de notre Métropole.  Moratoire mis en débat par exemple à Lille, faisant croire indûment aux citoyens que le Maire aurait capacité à empêcher le déploiement de la 5G à Lille.

Nous estimons au contraire, comme les acteurs économiques de notre territoire qui se sont exprimés hier, que la Métropole Européenne de Lille ne peut pas laisser s’exprimer une défiance qui n’est justifiée par aucun fait, à l’égard d’une technologie déjà largement déployée de par le monde, sans apporter de rigueur scientifique dans le débat. 

Vous avez posé Mr Oural, la question de la sécurité sanitaire.

Sur le plan de la santé publique, essentiel à nos yeux, aucune des 27 études internationales n’a mis en évidence d’effets nocifs sur la santé des personnes exposées à cette technologie dans son usage courant.

Vous avez aussi évoqué la frugalité énergétique et la sobriété numérique.

Sur le plan de la transition écologique, notre Métropole est bien placée, avec ses pôles d’excellence comme Eurasanté ou Euratechnologies, pour savoir que le numérique sera un levier majeur de la transition écologique ; la 5G – si l’on prend en compte l’ensemble de ses potentiels – peut en permettre l’accélération.

Au regard des propositions de la convention citoyenne pour le climat, le Président de la République s’est d’ailleurs engagé à ce que la 5G soit déployée en pleine transparence, avec à chaque étape toutes les garanties environnementales et sanitaires.

Nous nous réjouissons des perspectives ouvertes par cette technologie : plus performante que la 3G et la 4G à bien des niveaux, la technologie de la 5G ouvre le champ des possibles à différents domaines d’application.

  • Plus de rapidité pour la navigation avec des débits de télécommunication mobile démultipliés. 
  • Plus de performance pour la télémédecine avec par exemple des opérations chirurgicales « télé-monitorées » à travers le monde.
  • Plus d’efficacité pour la sécurité de nos concitoyens, avec par exemple une identification plus rapide des anomalies sur un site grâce à la vidéoprotection connectée, et la réception d’images en temps réel et en ultra-haute définition.
  • Plus de prévention pour l’entretien des infrastructures de transports ou encore la protection des sites industriels “critiques”.
  • Plus d’anticipation dans la gestion des espaces urbains, avec l’arrivée des capteurs multifonctions de la Smart City : comptage piétons, cycles, voitures, et gestion dynamique du stationnement par exemple.

Chers collègues, chaque conseil est l’occasion de se redire que les métropoles comme Lille sont en compétition à l’échelle européenne. 

Qui s’intéressera à un territoire qui se tiendrait ainsi à l’écart d’une technologie éprouvée ? Quels entrepreneurs viendront investir leurs capitaux dans une Métropole qui marquerait ainsi une défiance excessive à l’égard d’évolutions technologiques qui sont acceptées et maîtrisées partout ailleurs ? Quelle agence européenne s’efforcera de convaincre ses agents de rejoindre Lille si elle affiche autant de craintes sur les outils d’avenir ? Quel message voulons-vous envoyer à nos chercheurs de l’Institut Pasteur, à nos ingénieurs d’Eurasanté, à nos futures pépites, à nos petits génies créatifs d’Euratechnologies ou de la Plaine Image, si demain ils ne disposent pas avant les autres, ou a minima en même temps que les autres, de l’accès aux technologies les plus avancées pour mener à bien leurs travaux ? 

Nous vous demandons, Monsieur le Président, en soutien à Pictanovo, en soutien à tous les acteurs économiques de notre territoire, de réaffirmer les ambitions de la MEL pour y déployer toutes les avancées technologiques associées à la 5G, au service de son attractivité et de sa compétitivité.

Violette Spillebout

About Webmaster

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *