COMMUNIQUÉSCONTRIBUTIONS

Trois personnalités lilloises rejoignent Violette Spillebout et s’engagent pour un développement économique innovant, responsable et solidaire.

Communiqué de Presse  du 13 janvier 2020 : Violette Spillebout annonce la sixième mesure de son programme Faire Respirer Lille

La futur Avenue des Modes

En présence de Frédéric MOTTE, ancien Président du MEDEF Lille Métropole et de Laurent RIGAUD, artisan engagé pour le commerce de proximité, et avec le soutien de Philippe HOURDAIN, Président de la Chambre de Commerce et d’Industrie Hauts de France, Violette SPILLEBOUT a présenté la 6ème mesure phare de son programme pour les élections municipales à Lille :

De nouveaux “moteurs” économiques pour relancer la création d’emploi et  relever trois défis d’avenir : la transition écologique, le vieillissement et l’économie circulaire. Face à ces défis, Violette SPILLEBOUT annonce la création de trois nouveaux moteurs économiques :

  • la Silver Vallée (secteur Institut Pasteur), coordonnée par Béchir Boudjemaa
  • EuraTransition (sur le site FivesCail), coordonné par Claude Lenglet
  • l’Avenue des Modes, circulaire et solidaire (rue du Faubourg des Postes), coordonné par Najate Muller

Nos constats :

Lille et sa métropole connaissent une situation économique et sociale difficile.

  1. Le niveau de chômage et le taux de pauvreté sont plus élevés que dans d’autres métropoles françaises comparables. L’écart avec Lyon est criant puisque le taux de pauvreté lillois est de 25% quand celui de Lyon n’est que de 15%. Il en est de même pour le taux de chômage qui est de 19,8% à Lille contre 13,6% à Lyon (source INSEE 2016).
  2. Une évolution de l’emploi qui a connu une amélioration comme partout en France depuis 2 ans, mais qui reste plus faible à Lille et dans sa métropole qu’à Lyon et dans nombre de grandes métropoles françaises. Ainsi, entre 2007 et 2018, lorsque l’emploi salarié privé progressait de 9000 emplois à Lille, il augmentait de près de 42 000 emplois à Lyon.

Les niveaux élevés de la pauvreté et du chômage à Lille sont le résultat d’une dynamique économique insuffisante ces dernières années. Ainsi, même si depuis 30 ans des initiatives ont été prises avec la création de trois pôles d’excellence (EuraSanté, EuraTechnologies et EuraLille), il apparaît aujourd’hui nécessaire de renforcer d’autres dynamiques économiques répondant aux défis actuels.

Lille et sa métropole doivent faire face à des défis sociétaux et environnementaux majeurs :

  • Le défi de la transition écologique avec la lutte contre le réchauffement climatique qui appelle à réinventer notre manière de produire, de consommer, de nous déplacer, etc..
  • Le défi du vieillissement de la population qui verra le nombre de personnes âgées croître fortement et l’ensemble des besoins associés, liés à la dépendance, à la mise en accessibilité…
  • Le défi du recyclage et de l’économie circulaire qui vise à réutiliser ou transformer les déchets que nous produisons pour limiter la sur-exploitation des ressources naturelles.

Moteur économique #1 : LA SILVER VALLÉE

POUR RÉPONDRE AU DÉFI DU VIEILLISSEMENT DE LA POPULATION, la SilverVallée, secteur CNAM/Institut Pasteur

L’accroissement du nombre de personnes âgées dans les prochaines années nécessitera de répondre à des besoins connus liés à la dépendance, à la mise en accessibilité, mais ouvrira également des opportunités nouvelles pour se maintenir en bonne santé le plus longtemps possible. Il s’agit de créer un pôle d’excellence économique créateur d’emplois et innovant autour de l’autonomie et la longévité répondant aux besoins des seniors et de leur entourage dans les domaines de la santé, de l’habitat adapté, de la communication, de la mobilité, sécurité, services, distribution, loisirs.

Le développement de ce pôle débutera par la création du LilleSilverCenter qui concentrera ses travaux sur la qualification et la hiérarchisation des besoins. Le projet SilverVallée comprendra ensuite plusieurs composantes :

  • Un incubateur et un accélérateur d’initiatives innovantes et un accompagnement des start-up tournées vers l’autonomie et la longévité
  • Le rassemblement et la coordination des forces vives scientifiques, technologiques et médicales,
    • pour le partage de connaissances et l’animation des professionnels (social, santé, culture, habitat, environnement…) avec le soutien de structures existantes (Pôle de compétitivité Nutrition, Santé, Longévité ; l’événement Ageing fit ; les séminaires Vulnerage en sciences sociales)
    • pour transférer vers nos concitoyens, le plus rapidement possible les avancées et les découvertes qui les aideront à vivre mieux, plus longtemps. 
  • Un dispositif innovant de soutien aux aidants, comprenant :
    • un lieu ressource d’information et d’accompagnement,
    • une communauté d’accueil permanent dans la ville,
    • un réseau de « concierges de quartier » : jeunes retraités qui auront en charge une vingtaine de personnes âgées pour des services non professionnels : surveillance, vie sociale, courses, petit travaux domestiques, lien avec la famille…
  • Ce pôle fonctionnera bien sûr en réseau avec  le CHRU de Lille, l’Institut Pasteur, les unités de recherche, le CNRS, Eurasanté, la Région, l’Etat, la MEL, l’Université de Lille, l’Université Catholique, les Mutuelles et Caisses de retraite, etc.

PAR QUI ?

Le Docteur Béchir BOUDJEMAA, Médecin du Sport exerçant depuis 30 ans dans le quartier de Moulins / Wazemmes à Lille, investi dans l’éducation à la santé et le sport du haut niveau en Région.


Moteur économique #2 : EURATRANSITION

POUR RÉPONDRE AU DÉFI DU CHANGEMENT CLIMATIQUE, EuraTransition sur le site Fives Cail

Engager Lille et sa Métropole vers un nouveau modèle de développement économique soutenable et durable pour une neutralité carbone en 2035, c’est devancer de 15 ans l’objectif de l’Union Européenne. 

Pour conduire cette transition, Violette SPILLEBOUT annonce un véritable « Green New Deal » à Lille qui débutera par la création d’un pôle économique d’excellence dédié à la maîtrise des émissions de gaz à effet de serre, au développement des mobilités douces, au développement des énergies renouvelables en milieu urbain, à l’évolution des réseaux, au développement de l’efficacité énergétique…

Un lieu vitrine : 

  • Il sera la vitrine, le lieu de référence du programme Lille Zéro Carbone 2035, programme dont les ambitions, objectifs et moyens seront définis pendant la première année de mandat donnant ainsi le fil conducteur de l’action municipale sur le climat.
  • Ce sera aussi un lieu d’accueil, d’information et de communication 

Un lieu d’action économique : 

  • Ce pôle rassemblera les acteurs de la transition écologique pour mettre en place les conditions propices au développement de projets innovants, des startups, y compris les partenariats commerciaux et industriels associés. Ayant vocation à être une réelle plateforme d’échanges, d’expérimentations et de progrès économique, social et environnemental, il s’attachera à la co-construction de solutions globales. 
  • Il permettra d’accueillir les porteurs de projets, d’en assurer l’accompagnement et le suivi. Il permettra également de mieux identifier les formations aux nouveaux métiers.

Un lieu de partenariats :

  • Ce pôle fonctionnera bien sûr en réseau avec  les centres de développement durable de Loos-en-Gohelle et d’Amiens, avec la Région, l’Etat, la MEL, l’Université de Lille, l’Université Catholique, la Maison de l’habitat durable à Wazemmes et la MRES, et les autres pôles ou structures travaillant sur les problématiques liées au dérèglement climatique et aux transitions sociales et environnementales.

Quand on compare à ce qui se fait dans nombres de villes Européennes sur ces sujets, Lille, est à quelques rares exceptions près, restée à la porte du XXIème siècle. Il est temps d’entrer dans le siècle présent pour enfin se projeter vers l’avenir !

PAR QUI ?

Claude Lenglet, Lillois, ingénieur de formation. Il a fait toute sa carrière dans la construction et s’est depuis longtemps investi dans le développement durable. Européen convaincu, il a travaillé sur plusieurs grands projets de transition environnementale dans le Nord de l’Europe.


Moteur économique #3 : AVENUE DES MODES

POUR RÉPONDRE AU DÉFI DU RECYCLAGE ET DE L’ÉCONOMIE CIRCULAIRE, l’Avenue des Modes, circulaire et solidaire

Nous souhaitons par ce projet promouvoir un écosystème de mode soutenable, circulaire et solidaire en relevant le défi du recyclage et de l’économie circulaire qui vise à réutiliser ou transformer les déchets que nous produisons pour limiter la surexploitation des ressources naturelles et en installant un nouveau moteur de développement économique créateur d’emploi pour les habitants. Il sera en lien étroit avec le centre commercial Lillenium.

Un projet pour redonner vitalité et attractivité à la rue du Faubourg des Postes et créer un lien entres les quartiers : couverte, végétalisée et avec un tramway en prévision/à terme

Un lieu dédié au “Upcycling” et au “downcycling” : 

  • Revaloriser ou convertir des vêtements ou déchets textiles, permet de libérer la créativité, générer/créer des emplois et éviter le gaspillage des ressources :
  • Installation d’entreprises/commerces/boutiques créatifs qui utilisent des procédés de revalorisation (vêtements, chutes de production, déchets), et à ce titre un comité de sélection et pilotage serait constitué par des acteurs économiques, associatifs et institutionnels, afin d’en valider la pertinence et la pérennité.

Un lieu Eco-Friendly/ Seconde-main :

  • Installation de grandes boutiques de seconde main avec une offre séduisante, qualitative et accessible.
  • Location de vêtements 
  • Grand centre de collecte, tri et lavage de vêtements ainsi qu’une collecte de tissus, en partenariat avec les acteurs économiques et associatifs. La distribution se ferait en fonction des besoins des créateurs, recycleurs, associations solidaires, en veillant au respect des valeurs du projet. 

Un lieu favorisant l’économie collaborative

  • Un hangar serait transformé en lieu de Coworking, avec un atelier de conception patronage et confection des prototypages, un studio pour les influenceurs digitaux, un studio de tournage, un espace événementiel et ventes éphémères pour des créateurs  d’autres villes.
  • Un projet inclusif qui intègre des personnes du quartier et des personnes fragilisées dans cette dynamique.

PAR QUI ?

Najate Muller, Lilloise, ingénieur textile de formation, a dirigé plusieurs usines de production avant de créer sa propre entreprise. Elle a travaillé pour plusieurs enseignes de prêt-à-porter, et c’est avec une grande volonté qu’elle souhaite participer à la renaissance de cette filière dans notre Métropole.


About Webmaster