COMMUNIQUÉS

Le plan anti-solitude : Violette Spillebout, future Maire solidaire d’une ville “aidante”

Communiqué de presse  du 27 février 2020

La candidate aux municipales de Lille présente la 10ème mesure phare de son programme.

Dès janvier, elle s’engageait à suivre l’ensemble des recommandations des Petits Frères des Pauvres contre l’isolement des personnes âgées “parce que la solitude, lorsqu’elle est subie et quelle qu’en soit la cause est une détresse personnelle pour chacun mais aussi, collectivement, une perte de chance pour la société”.

 Son plan anti-solitude « est le fruit d’entretiens avec de nombreuses associations et habitants. Il est destiné aux personnes âgées, handicapées, à leurs “aidants”, si précieux à leurs côtés, et à tous ceux, quel que soit leur âge qui subissent la fracture numérique.”

Les principales mesures du plan anti-solitude

Des mobilités “adaptées” : transports en commun gratuits, vélo-taxis, navettes sur commande, trottoirs plus accessibles 

Préserver l’autonomie et pouvoir rester le plus longtemps possible à domicile avec des services de proximité : Accessibus  en tournée dans les quartiers pour faire les démarches administratives, réseau de “jeunes veilleurs lillois” pour des visites à domicile, habitats partagés, évolutifs, gardiens d’immeuble, commerces de proximité

Conserver une vie sociale et de se sentir utile : accès ponctuels aux cantines scolaires (ce qui soulage aussi les aidants), vacances solidaires, sport-santé, kiosques culture, activités de loisirs…

  L’habileté numérique (à tout âge): pour mieux contrer l’illectronisme et “vivre sans crainte dans la société du numérique”, la candidate promet de fédérer les acteurs et des “guichets uniques multiservices” dans chaque quartier.

Violette Spillebout a rappelé que “les élus locaux étaient d’abord là pour les plus fragiles”, et que la solidarité était sa “colonne vertébrale”. 

Elle signe ce jour la charte MAIRE SOLIDAIRE 2020 d’EMMAÜS CONNECT, la déclaration des droits des personnes sans-abri de la FONDATION ABBÉ PIERRE, et répond positivement aux propositions de l’association « JE T’AIDE pour des villes aidantes”. 

Pour réussir ce plan anti-solitude, elle entend associer tous les acteurs locaux, nationaux, publics, privés, associatifs “dans la transparence, la co-construction des projets. C’est cela le rôle d’une Maire, faciliter les actions et créer du lien entre toutes les initiatives existantes et à venir.”

  La candidate a choisi de dévoiler le même jour ses engagements pour le bien-être animal, qui participe à la lutte contre l’isolement, autour de 5 grands axes.  Avec “Moi et mon animal, heureux à Lille”, elle entend par exemple favoriser au sein de certains EHPAD la présence des animaux ou encore, améliorer l’éclairage public le soir à la Citadelle : 

About Webmaster