CONTRIBUTIONS

BIEN ÊTRE ANIMAL POUR FAIRE RESPIRER LILLE

Qu’ils soient sauvages ou de compagnie, les animaux occupent une place à part entière dans notre quotidien et doivent à ce titre faire l’objet de davantage d’attention et de protection de notre part. La politique menée en matière de protection de l’environnement ne peut pas se limiter à des mesures à destination des seuls êtres humains.

Les mesures que nous portons à FAIRE RESPIRER LILLE visent à protéger les animaux et à leur donner plus de place dans notre quotidien.

1.   Lille s’engage pour les animaux 

Attribution à un élu d’une mission générale de défense et de préservation du bien-être animal. Son rôle principal sera d’assurer la coordination des différents acteurs concernés et de promouvoir la politique de la ville en la matière en s’appuyant notamment sur des jeunes volontaires en service civique.

2.   Protection des animaux, bien être animal et lutte contre les violences

  • L’incitation à la création au niveau de la région d’un observatoire de la condition animale,
  • La mise en place au sein des écoles d’une sensibilisation des plus jeunes à la lutte contre la maltraitance des animaux,
  • La formation des équipes de la police municipale à la lutte contre la maltraitance animale,
  • La relocalisation de la LPA au parc Saint-Sauveur avec davantage d’espace et un enclos permettant de faire sortir les animaux
  • L’interdiction des numéros de cirque réalisés avec des animaux sauvages en captivité
  • Lancer “SOS animal en danger”, une ligne téléphonique d’alerte contre la maltraitance animale

3.   Les animaux dans l’espace public : mieux-vivre tous ensemble et sans nuisances 

  • Création de parcs canins dans chaque quartier avec une aire équipée d’agrès pour l’amusement des chiens (anneaux, piquets, tunnels…) ainsi qu’une zone de balade pour les maîtres et leurs fidèles compagnons
  • Les 3 nouveaux bioparcs avec des espaces nature avec des animaux en semi liberté
  • Mise à disposition en plus grand nombre près des espaces verts de la ville de distributeur de sacs à déjections et poubelles intégrées
  • Verbaliser davantage les déjections canines dans l’espace public (police municipale de l’environnement 20 personnes)
  • Promouvoir au sein des commerces de la ville l’accueil des chiens (avec notamment une explication claire sur les règles d’hygiène en vigueur car elle sont mal connues et donc sources de frustration ou de conflits),

4.   Moi et mon animal, heureux à Lille 

  • Mettre en relation des habitants acceptant de s’occuper d’animaux de compagnie en l’absence de leurs propriétaires (pour la journée ou pour plusieurs jours).
  • Favoriser au sein de certains EHPAD la présence des animaux de compagnie. 
  • Création de 30 logements d’accueil pour les personnes sans domicile fixe accompagnées de leur animal et qui ne peuvent donc pas être hébergées ailleurs
  • Mise en place d’un éclairage public sur une partie du parc de la citadelle (jusqu’à 21h le soir) permettant de relier le parking de l’esplanade à la passerelle près du Colysée à Lambersart afin de permettre aux personnes de pouvoir promener leur chien et aux joggeurs et surtout aux joggeuses de pouvoir pratiquer leur sport sans crainte (tout en préservant la biodiversité)
  • Créer un espace de cimetière pour animaux. Ils y proposent aussi différents services comme le taxi animalier, les gardes, promenades… 

5.   Consommer responsable

  • Une option de menu végétarien dans les cantines scolaires tous les jours
  • Sélection rigoureuse de la provenance de la viande consommée dans les cantines scolaires (conditions d’élevage et d’abattage)