PRESSE

LilleActu : Violette Spillebout propose une nouvelle piétonnisation

La candidates aux Municipales à Lille (Nord) Violette Spillebout (LREM) dévoile une nouvelle idée de campagne avec la création d’une promenade et une nouvelle piétonnisation.

La campagne des municipales est bien lancée à Lille (Nord). La candidate LREM Violette Spillebout est déjà hyperactive et dévoile son programme au fil des jours. La seconde mesure phare de son programme concerne ainsi la mobilité avec la création d’une grande promenade en ville et une nouvelle piétonnisation.

Quels secteurs concernés ?

Selon la candidate, le plan de circulation actuel a été « raté et l’accessibilité à pied sous-estimée ». Avec ces mesures, elle souhaite « retrouver une ville apaisée et douce, avec une réelle amélioration de la qualité de l’air et du bien-être dans la ville. L’attractivité économique et touristique sera également une conséquence positive de la mesure.

Le nouveau secteur piétonnier imaginé par l’équipe de Violette Spillebout irait « du Parvis Saint-Maurice, en passant par la Grand-Place, jusqu’au cœur du Vieux-Lille, Place Louise de Bettignies et Peuple belge jusqu’au Conservatoire, rue Basse, rue Esquermoise, rue de Gand et et de la Monnaie, Parvis de la Treille, Quai du Wault et Quai Léon Jouhaux. La Grand’Place serait aussi piétonne totalement, avec des animations toute l’année ».

Ce secteur sera dédié à la circulation à pied avec notamment un aménagement des accès réservés les résidents (accès à leur parking), les commerçants et artisans (accès pour les livraisons et enlèvements), les personnes en situation de handicap, les véhicules d’urgence et le ramassage des déchets.

La candidate avance aussi l’idée d’une promenade continue de 5 km, de une heure à pied sans obstacle. 

Reliant les deux poumons verts de Lille, Saint-Sauveur et Citadelle, jusqu’au Port de Lille, la promenade permettra une circulation apaisée et prioritaire pour les piétons. De Saint-Sauveur, à Jean-Baptiste Lebas, porte de Paris, rue Pierre Mauroy, pour arriver dans le secteur piéton. Puis du secteur piéton quai Léon Jouhaux à la place Catinat refaite, en passant par l’avenue de l’architecte Cordonnier ».

« Méthode douce »

Une vraie révolution à Lille qui passera par de nombreuses étapes si Violette Spillebout venait à être élue. La candidate annonce d’abord la construction des parkings silos réversibles, sur la première année du mandat municipal, « condition pour permettre la piétonnisation ».

En parallèle, elle souhaite entamer des négociations avec la Métropole et Ilévia « pour proposer une offre de service public de transports collectifs, de navettes et vélo-taxis plus efficace ».

Une concertation pour adapter les accès aux usages de chaque rue est aussi imaginée : « rue par rue, organisée avec habitants, professionnels et commerçants pour travailler les usages, trouver les solutions d’accès et définir les horaires ».

Enfin, la mise en place serait progressive pour mesurer et partager en transparence les résultats sur le trafic piétons et l’impact économique pour les professionnels, et adapter la réalisation.

LilleActu du 16 décembre 2019

About Webmaster