COMMUNIQUÉS

Violette Spillebout vote Elegeest sans hésitation

Ingrid Brulant – Ali Douffi – Violette Spillebout

Communiqué de presse du 9 juillet 2020

Mobilisés pour faire respirer la Métropole Européenne de Lille

Trois élus représentent le groupe municipal #FaireRespirerLille au sein du Conseil Métropolitain :  Violette Spillebout, Ali Douffi et Ingrid Brulant. 

Après avoir rejoint le groupe métropolitain «Métropole Avenir», Violette Spillebout déclare, en accord avec la position du groupe, “voter sans aucune hésitation pour Rudy Elegeest” et s’opposer ainsi aux manoeuvres politiques conduisant la reconduction de Damien Castelain à la Présidence de la Métropole.

“Pour présider la Métropole Européenne de Lille, il faut un homme ou une femme garant d’un projet cohérent et rassembleur, portant des valeurs solides, et doté d’une expérience crédible et réussie. Nous voterons donc pour Rudy Elegeest. Il saura incarner une gouvernance apaisée et une ambition collective, loin des politiques de guichet et de clocher qui fragilisent notre MEL aujourd’hui. C’est un homme qui écoute et qui respecte” précise Violette Spillebout.

Nouvellement engagés pour #FaireRespirerLille et sa métropole, les 3 nouveaux élus portent des valeurs fortes, qui ne peuvent s’accommoder de pratiques opaques et peu démocratiques, qui expliquent le désintérêt croissant des électeurs, alors que 70 % d’entre eux n’ont pas participé aux élections municipales.

Cette élection métropolitaine sur le point d’être confisquée, au lendemain d’élections municipales désertées et entachées, marque la fin d’un cycle et d’un système qui appelle un sursaut démocratique pour l’avenir. 

“Il faut en finir avec les pratiques politiques d’un autre temps : les citoyens ne veulent plus de ces élus qui votent alors qu’ils ne sont plus inscrits sur les listes électorales, de ceux qui se moquent des rapports de la Chambre Régionale des Comptes, de ceux qui utilisent les moyens publics pour faire campagne, de ceux qui transgressent chaque jour un peu plus les lois et la démocratie sans pudeur aucune.” indique la Conseillère métropolitaine.

Les 3 nouveaux élus #FaireRespirerLille font le constat que la MEL est devenue particulièrement inaudible et inefficace au cours du mandat écoulé : aux yeux de ses partenaires, aux yeux du monde économique et aux yeux de la population. Chacun reconnaît que la MEL a manqué l’occasion de s’ériger en précurseur des transitions urbaines et écologiques indispensables qui doivent marquer toute politique publique à l’avenir, par manque d’ambition et de vision sur ces sujets.

L’ambition de #FaireRespirerLille pour faire respirer la Métropole, c’est de réussir à porter ses convictions au sein d’un groupe politique “Métropole Avenir” uni et authentique, portant haut les enjeux de la transition écologique et numérique, pour réinventer ensemble une Métropole respirable, potable, mobile,  attractive, prospère et neutre en carbone.

Au premier rang des valeurs, #FaireRespirerLille place l’éthique et la transparence dans la conduite de l’action publique :

C’est au nom de ces valeurs que #FaireRespirerLille a introduit une protestation électorale auprès du Tribunal Administratif de Lille pour dénoncer les pratiques du Maire de Lille.

C’est au nom de ces valeurs que #FaireRespirerLille demande solennellement à Damien Castelain de porter à la connaissance des nouveaux élus métropolitains le rapport de la Chambre Régionale des Comptes sur le déménagement du siège de la MEL comme il aurait dû le faire légalement ce 9 juillet.

C’est aussi au nom de ces valeurs que #FaireRespirerLille ne peut soutenir le candidat Damien Castelain qui compose une future majorité de circonstance, où les intérêts particuliers étouffent l’intérêt général métropolitain, avec des alliés qui feignent tous d’ignorer sa situation judiciaire.

#FaireRespirerLille appelle enfin, de ses vœux, un large débat pour qu’en 2026, le Conseil Métropolitain soit élu au suffrage universel direct et que Lillois et Métropolitains reprennent en mains leur destin.

 Violette SPILLEBOUT                            Ali DOUFFI                           Ingrid BRULANT

Biotop MEL Lille