COMMUNIQUÉS

APPEL À EMMANUEL MACRON : SAUVONS LA CHAPELLE SAINT-JOSEPH À LILLE

Ensemble, avec des personnalités lilloises et nationales engagées pour la patrimoine, nous co-signons une lettre à Emmanuel Macron pour la sauvegarde de la Chapelle Saint-Joseph dans le quartier de Vauban à Lille. Nous sommes convaincus que la modernité des nouveaux usages plaide bien plus pour une réhabilitation du monument, moins coûteuse et plus écologique qu’une opération de démolition-reconstruction. Nous faisons appel au Président de la République pour l’ensemble des partenaires concernés puissent être réunis, que le magnifique projet « Junia, école d’ingénieurs » académique, agricole et écologique puisse voir le jour à Lille, et qu’ensemble des solutions audacieuses et respectueuses du patrimoine lillois soient trouvées.


APPEL À EMMANUEL MACRON : SAUVONS LA CHAPELLE SAINT-JOSEPH À LILLE

Le 11 novembre 2020

Monsieur Emmanuel Macron, Président de la République

Monsieur le Président de la République,

Nous nous permettons de solliciter de votre haute bienveillance, le réexamen du devenir de la Chapelle Saint-Joseph à Lille. Par cette lettre, qui fait suite à de nombreuses interpellations auprès des élus locaux comme de l’Etat, nous vous demandons solennellement de répondre à notre appel en sauvant la chapelle Saint-Joseph.

Située au cœur du quartier Vauban, dans l’enceinte du Centre Scolaire Saint-Paul, au sein du périmètre du Palais Rameau, classé monument historique construit par l’architecte Auguste Mourcou, la chapelle Saint-Joseph a fait l’objet d’un permis de démolir signé par la mairie de Lille le 28 mai 2019, dans le cadre d’un  projet de restructuration du site porté par l’école d’ingénieurs privée Yncréa (récemment renommée Junia), membre de l’Université Catholique de Lille.

Bien qu’elle ne soit pas protégée au titre des monuments historiques, la chapelle Saint-Joseph fait  l’objet depuis de nombreux mois d’une mobilisation exceptionnelle des riverains, des experts et des associations, au niveau local comme au niveau national. Ainsi, face à cette mobilisation, le 5 juin 2020, le Ministre de la Culture Franck Riester a accordé un sursis à cette démolition, pour réexaminer les modalités de sauvegarde de l’édifice.

Nous venons d’apprendre, par un courrier du Ministère de la culture, que Madame la Ministre Roselyne Bachelot vient de refuser la demande de protection d’urgence au titre des monuments historiques, qui aurait permis de rouvrir les négociations pour réhabiliter la chapelle.

Au-delà de la valeur architecturale de cette construction de la fin du XIXème siècle, cette chapelle est un symbole. Elle fait partie d’un ensemble architectural exceptionnel, qui appartient à l’histoire et aux repères culturels de Lille. Elle est connue par des générations de Lillois, qui y sont attachés, et ne souhaitent pas voir le paysage urbain du quartier de Vauban défiguré. Alors que notre pays est régulièrement victime  d’actes criminels remettant en cause notre histoire, notre culture et notre identité, permettre la démolition de cet édifice serait un drame, dont l’Etat comme la mairie seraient co-responsables.

Monsieur le Président de la République, nous sommes si nombreux à vouloir tout faire pour sauver la Chapelle : plus de 8000 signataires de la pétition lancée par l’association Urgences Patrimoine. Des dizaines d’experts du patrimoine, d’élus et de représentants de la société civile dont les principaux signent cette lettre aujourd’hui. 

Nous ne sommes pas des idéalistes : nous sommes simplement attachés au patrimoine français et à l’Histoire de Lille. Nous ne pouvons pas nous résoudre à laisser une instruction administrative compromettre définitivement l’avenir de la Chapelle Saint-Joseph. Nous sommes convaincus que la modernité des nouveaux usages plaide bien plus pour une réhabilitation du monument, moins coûteuse et plus écologique qu’une opération de démolition-reconstruction. A ce titre, un contre-projet très innovant a déjà été travaillé pour réaliser une serre de recherche tout en préservant le bâtiment.

Nous souhaiterions que sous votre haute autorité, l’ensemble des partenaires concernés puissent être réunis pour que ce magnifique projet académique, agricole et écologique puisse voir le jour à Lille et qu’ensemble des solutions audacieuses et respectueuses du patrimoine lillois soient trouvées. 

Nous vous prions de croire, Monsieur le Président de la République, en l’expression de notre très haute considération et de notre profond respect.

  • Stéphane Bern, Journaliste, écrivain
  • Violette Spillebout, Conseillère Municipale de Lille
  • Alexandra Sobczak-Romanski, Présidente de Urgences Patrimoine
  • Yves Jego, Ancien Ministre
  • Hermann Parzinger, Président Exécutif de Europa Nostra
  • Jacquie Buffin, Adjointe Honoraire de Pierre Mauroy, Maire de Lille, déléguée à la Culture et au Patrimoine
  • Etienne Poncelet, Architecte en chef et Inspecteur général honoraire des Monuments Historiques.
  • Pierre Querleu, Riverain, gérant de la Librairie Saint-Michel Lille
  • Pascal Payen-Appenzeller, Directeur Général Délégué du Geste d’Or