LÉGISLATIVES 2022PRÉSIDENTIELLE 2022PRESSE

VDN : Législatives : Violette Spillebout juge l’interview de Valérie Petit «déplacée»

Violette Spillebout, qui est à la fois référente de la République En Marche dans le Nord et potentielle concurrente de Valérie Petit, a réagi à l’interview de l’actuelle députée, publiée dans « la Voix » ce dimanche.

Il était dit que l’interview de la députée Valérie Petit, parue dans nos colonnes ce lundi, allait agacer. La réponse du parti de la majorité présidentielle n’a pas tardé. Elle est même signée par Violette Spillebout, qui est à la fois référente de la République En Marche dans le Nord et potentielle concurrente de l’actuelle députée de la neuvième circonscription (1).

Dans un communiqué, elle l’appelle d’ailleurs à l’humilité et à la sobriété. « Concernant les élections législatives, personne n’est propriétaire de son siège, écrit-elle. Chaque militant des mouvements de la majorité peut briguer une investiture, les règles seront les mêmes pour tous. Il est important de ne pas dénigrer les potentiels candidats. (…) La commission d’investiture se réunira après l’élection présidentielle et désignera la ou le candidat le mieux placé pour assurer une majorité au nouveau Président élu. Si chacun respecte cette règle d’investiture, il n’y aura donc personne d’opposé en interne des différents mouvements de la majorité présidentielle. Valérie Petit n’ignore pas ces règles et si elle se réclame de la majorité présidentielle, elle ne doit pas s’en affranchir ».

« Elle a multiplié les provocations envers la majorité »

Et l’ancienne candidate aux élections municipales à Lille de rappeler que Valérie Petit « a adhéré à quatre partis politiques en cinq ans : LaREM, qu’elle a quitté avec fracas, le MoDem, Agir, puis récemment Horizons. Reniant la charte qu’elle a signée, l’engageant à soutenir la candidate investie par LaRem aux municipales de Lille, elle a rejoint de façon déloyale la liste du sénateur LR, opposant d’Emmanuel Macron. Elle a multiplié les provocations envers la majorité et pris des positions contraires à celles portées par le Gouvernement ». Un procès en déloyauté que Valérie Petit conteste. Ça promet.

Voix du Nord du 21 mars 2022

About Webmaster