CONSEIL MUNICIPAL

Conseil Municipal : SDIT & Tramway

2022 04 08 Intervention Violette Voeu-EELV-SDIT

CONSEIL MUNICIPAL DU 8 AVRIL 2022 Intervention de Violette Spillebout

Monsieur Baly,

Vous avez raison de déposer un vœu sur le tracé du Tramway à Lille, merci de nous donner ainsi l’expression de débattre en Conseil Municipal, ce qui n’a pas semble t’il été prévu par notre majorité municipale.

Le 05 avril dernier s’est terminée la concertation préalable à la définition affinée du tracé du Schéma Directeur des Infrastructures de Transport pour la Métropole Européenne de Lille, à laquelle les élus Faire Respirer Lille ont apporté leur contribution.

Une première concertation organisée en 2019 avait conduit à l’adoption par la MEL d’un tracé, dont le collectif Faire Respirer Lille regrettait déjà qu’il contourne le centre-ville de Lille sans venir desservir les zones les plus génératrices de déplacements. Nous restons bien évidemment sur cette position que nous réitérons, d’autant que le tracé que nous proposions via Lille-Sud desservait bien des quartiers populaires, aujourd’hui sous-desservis.

Qu’apporte cette nouvelle concertation ? Un tracé affiné, certes, mais dont on mesure encore mal la faisabilité, et qui interroge encore largement. Nos conseillers de quartier ont en effet pu assister à la présentation du projet, qui n’appelle pas à un optimisme forcené.

Le calendrier proposé apparaît peu réaliste: les obstacles techniques et l’absence de priorisation entre les lignes ne nous permettent pas de donner aux citoyens un calendrier réaliste. La crédibilité de nos institutions nous oblige à un devoir de vérité, quelle que soit la difficulté politique à l’énoncer.

Au-delà de ces questions de calendrier, un point majeur nous semble complètement manquer à ce dossier, c’est la prise en compte des usagers et de la structure urbaine existante. Les plans et schémas proposés ne proposent que deux dimensions, et ne pas prendre en compte la réalité en trois dimensions ni les usagers actuels des axes concernés.

Or, la réalisation de lignes de tramway ou de bus à haut niveau de service a ceci de particulier que, à la différence du métro que nous connaissons, leur réalisation oblige à une restructuration complète de l’espace public le long des axes impactés.

Un tel projet nous semble nécessiter de ne pas seulement réfléchir en termes de circulation, de largeur de voies, et de répartition de l’espace, mais il devrait nous inviter à réfléchir à la structure urbaine existante que ce projet va bouleverser : quid des commerces existants ? Des entreprises ? Des habitants ? Des services ?

On voit bien que, dès que la rue est un peu étroite, on ne peut plus laisser à la voiture la place qu’elle occupe aujourd’hui dans l’espace public, que ce soit en termes de circulation et de stationnement. Or la ville de Lille est aujourd’hui, quoi qu’on en pense, largement structurée autour de la voiture. Et si l’on veut que ce plan de restructuration de la ville soit un succès, il nous faudra l’adhésion des citoyens concernés, alors que la concertation indique, déjà, des premières réticences, bien naturelles en l’état actuel du projet, vis-à-vis de la réduction de la place de la voiture. On se souvient du triste plan de circulation de 2016 qui ne laisse pas, loin de là, un bon souvenir aux Lillois et aux métropolitains.

C’est pour cela, Madame le Maire, que nous avons appelé, dans notre contribution, à modifier l’organisation du déroulement de ce projet, et à mettre en place de véritables démarches de contrats d’axe, qui ont fait leurs preuves dans d’autres collectivités en associant, sur le temps long du projet, de sa préparation à sa réalisation, l’ensemble des parties prenantes. Cela a notamment été le cas à Grenoble pour la ligne E du Tramway, ou l’extension de la ligne 11 de métro en Île-de-France.

Le collectif et les élus de Faire Respirer Lille se tiendront alors à votre disposition pour apporter toute leur contribution à cette démarche participative qu’ils appellent de leurs vœux, dans une logique de défense des principes suivants :

  • –  L’accès direct des habitants du sud de Lille à la gare Lille-Flandre et au centre-ville
  • –  Une desserte des quartiers denses et populaires plutôt que des boulevards extérieurs, par la rue d’Isly et par Lille Sud
  • –  Un affinage du tracé, qui aurait dû être proposé dans la concertation, sur la base d’études complètes des différents tracés possibles : comment appeler concertation une proposition descendante de réaction sur un seul scénario ?

L’enjeu, Mme le Maire, c’est une vraie appropriation des usagers, une adhésion au projet, et finalement la réussite collective !

Pour ces raisons, nous voterons POUR le vœu proposé par nos collègues du groupe Lille Verte, dont les propositions apparaissent compatibles avec ces principes, tout en appelant de nos vœux, quel que soit le tracé final, la mise en place de contrats d’axe pour vaincre les réticences et apporter des réponses aux inquiétudes légitimes de nos concitoyens.

About Webmaster