LÉGISLATIVES 2022PRESSE

VDN : Nouvelle Assemblée : Violette Spillebout, objectif LREM à Paris ou beffroi lillois?

On a pu la voir depuis dimanche soir sur divers plateaux télé. Violette Spillebout, nouvelle invitée privilégiée des médias nationaux ? On n’en sait encore rien. Une chose est sûre : la nouvelle députée de la 9e du Nord (Marcq-en-Barœul, Mouvaux, Bondues et une partie de Lille et de Tourcoing) fait partie des figures montantes de la majorité présidentielle et de ces députés qui pourraient peser lors du mandat législatif qui commence.

Violette Spillebout va-t-elle user de sa nouvelle notoriété nationale à des fins locales? – PHOTO PIERRE LE MASSON

L’ancienne directrice de cabinet de Martine Aubry (2001 à 2013), ex-socialiste passée à LREM en 2018, est membre du bureau national du parti macronien et fut, jusqu’à ce qu’elle mette la fonction sur pause pour les législatives, représentante de LREM dans le Nord.

Largement soutenue par Gérald Darmanin – l’un des premiers qu’elle a appelé dimanche soir –, elle devrait profiter de son siège à l’Assemblée, d’une nouvelle notoriété et d’appuis revendiqués pour monter encore dans les instances.

Tremplin pour 2026 ?

Mais cette notoriété naissante, elle pourrait (sans qu’elle l’ait jamais clairement annoncé) la mettre à profit pour un autre objectif. L’ancienne collaboratrice de la maire de Lille a sans doute son remplacement dans le viseur. Violette Spillebout a déjà brigué le beffroi. C’était en 2020. Elle s’est largement inclinée face à son ancienne cheffe, et se retrouve élue de l’opposition.

Mais elle pourrait réitérer l’expérience en 2026, avec une notoriété différente (et une Martine Aubry sans doute absente). Le premier tacle post-élection de Violette Spillebout s’est adressé, sans que son nom soit mentionné, à Martine Aubry, pour l’accuser d’avoir contribué à la montée des Insoumis à Lille. Y a-t-il pire ennemie que son ancienne amie (surtout en politique.)  ?

Voix du Nord du 23 juin 2022 – Bérangère Barret

About Webmaster