COMMUNIQUÉSCONTRIBUTIONS

Vivre ensemble c’est pouvoir manger ensemble.

La cantine gratuite pour tous, première des 10 mesures prioritaires du programme de Violette Spillebout

Communiqué de presse du 6 décembre 2019

“A l’école de la République tout le monde doit pouvoir se mélanger, y compris au moment du repas. Avec la politique tarifaire actuelle de la mairie, le budget cantine est parfois encore trop élevé pour les familles à bas revenus, et pèse dans le budget des familles intermédiaires ou aisées. Actuellement, un tiers des petits Lillois ne déjeunent pas à la cantine, et n’accèdent pas non plus aux activités proposées le midi. La cantine gratuite pour tous à l’école primaire publique pour toutes les familles : c’est l’égalité d’accès à la cantine,  et c’est du pouvoir d’achat redonné à toutes les familles, sans les trier.” (Violette Spillebout)

Cette mesure est d’abord une mesure de justice sociale pour les enfants les plus pauvres : la dernière enquête PISA (Programme international pour le suivi des acquis) pointe du doigt la difficulté de l’école, en France, à compenser l’impact de l’origine socio-économique des enfants sur leurs résultats à l’école. Dans son rapport de juin 2019, Jacques Toubon, défenseur des Droits, prône l’égalité d’accès à la cantine.  “A Lille, je veux lutter contre les déterminismes sociaux et l’assignation à résidence qui en découle. Avec cette mesure très forte, je veux renouer avec la méritocratie républicaine et l’égalité des chances.” 

La prix de la cantine, c’est souvent une raison de ne pas y mettre ses enfants. “Nous voulons aider à la fois ceux pour lesquels la dépense, même raisonnable, est encore un obstacle, et en même temps, rendre du pouvoir d’achat à ceux qui n’ont jamais droit à aucune aide, et qu’autour de la table, tout le monde puisse être ensemble. “ 

Économie annuelle pour un parent seul, revenus aux minima sociaux, 2 enfants à la cantine : 139 € / an – Pour un parent seul, cadre moyen : 725,58 € / an – Pour un couple, salariés, SMIC x2 : 623 € / an – Pour un couple de cadres moyens : 1167,00 € / an

Une mesure qui soulagera aussi les équipes éducatives sur les cas de grande précarité (en supprimant l’exclusion des cantines sur la base des impayés) et les équipes administratives de la mairie sur la gestion des relances. 

En parallèle de cette mesure qui concerne les 103 groupes scolaires publics de Lille Hellemmes et Lomme, la candidate veut travailler en partenariat avec les écoles privées sur les temps périscolaires et extrascolaires : les petits Lillois doivent être égaux dans l’accès à l’offre de loisirs : “il faut rendre toute l’offre et l’accès aux salles de sport, aux piscines, au conseil municipal des enfants, beaucoup plus lisible et accessible”. 

La Cantine gratuite sera doublée d’un Plan QUALITÉ ZÉRO DÉCHET :

  • Lutte contre la malnutrition et l’obésité
  • Développement fort de l’alimentation bio, locale et fraîche 
  • Installation d’une légumerie en cantine centrale
  • Priorité à la gestion  ZÉRO DÉCHETS

Modalités de mise en place  

  • Une école par quartier à la rentrée 2020 – Budget 1 Million d’Euros / an
  • Toutes les écoles élémentaires en 2021 –  4 millions d’Euros / an
  • Toutes les écoles maternelles en 2023 –  6 millions d’Euros / an

Initiative développée en Suède et dans des villes françaises UDI, comme Drancy, le modèle lillois a été travaillé par Sophie BRICOUT, 44 ans, Conseillère Régionale UDI, Vice-Présidente de la Commission Finances & Ressources du Conseil Régional Hauts-de-France depuis 2016.

Elle rejoint officiellement aujourd’hui la campagne pour FAIRE RESPIRER LILLE. De formation Sciences PO Paris, Sophie BRICOUT a été Directrice financière au sein de la branche Entreprises du groupe ORANGE. Elle s’est investie en 2014, sans étiquette politique, à Abscon, commune du Hainaut de 4500 habitants. Lilloise depuis 2017, elle choisit le projet de Violette SPILLEBOUT comme « une évidence » : « Lille offre à ses habitants un cadre patrimonial, architectural tout à fait exceptionnel, ainsi qu’un rayonnement culturel indéniable. Par contre, la qualité de vie proposée aux Lillois(e)s en termes de sécurité, de propreté, de dynamique écologique et de pression fiscale, est très en dessous de son potentiel. Sa fibre humaniste et sociale se retrouve dans sa vision des finances publiques qui sont « avant tout au service de nos engagements et de nos choix politiques ».

About Webmaster