PRESSE

Soupçonné de “villaniser” la campagne, Jean-René Lecerf sous le feu de la critique de ses anciens coreligionnaires

A Lille, une tribune destinée à clarifier les positions des forces politiques en lice est en cours de préparation. Visé, le président du conseil départemental du Nord qui joue de sa liberté d’homme…libre. Mais en multipliant les déclarations ou les sous-entendus dans la campagne lilloise, Jean-René Lecerf s’attire les remontrances d’une partie de son camp et de sa famille politique. Estampillé divers droite depuis son départ de l’UMP, l’ancien sénateur garde un oeil sourcilleux sur les affaires politiques de la capitale des Flandres. Lui qui a croisé le fer contre Martine Aubry en 2014, glisserait un bulletin estampillé du nom de l’ancienne numéro un du PS dans l’urne au printemps prochain ! Du coup ça réagit ! Le camp de Violette Spillebout n’est pas étranger à cette initiative d’autant plus que Un Autre Lille, le groupe d’opposition au conseil municipal de Lille, qui a désigné candidat le divers droite Thierry Pauchet, fait sa rentrée demain. Une mise au point en forme de mise en garde.

Car la défaite fin juillet de la députée Valérie Petit est restée en travers de la gorge de Jean-René Lecerf qui avait manifesté sa préférence pour l’élue LAREM dans la compétition pour l’investiture LAREM (relire notre article et celui-ci). En dénigrant la candidature de la gagnante, Violette Spillebout, en parlant de “campagne haineuse” orchestrée par cette dernière contre Martine Aubry, en se posant nouveau mentor* de Valérie Petit, elle-même en quête d’un nouvel itinéraire, il a irrité certains élus et personnalités de l’opposition au pouvoir sortant. “ On ne comprend pas…c’est affolant…à six mois du scrutin, c’est panique à bord chez eux

DailyNord 29 aout 2019

DailyNord 29/08/2019

About Webmaster