COMMUNIQUÉS

Du courage pour la culture !

A 3 mois du premier tour des Municipales 2020, Stéphane Baly est bien mal placé pour donner des leçons de courage.

Le vote pour les délibérations de Lille3000 a eu lieu à la MEL jeudi dernier, et aura lieu ce soir à la Ville de Lille. Les tweets de Monsieur Baly accusent les élus du collectif Faire Respirer Lille de manque de courage.

Faut-il lui rappeler son manque de courage depuis près de 6 ans, en particulier sur les sujets culturels et Lille3000? 
J’ai pourtant salué ce week-end l’acte de « courage » du vote de EELV à la MEL CONTRE une délibération qui engage la collectivité pour 3 ans, s’opposant ainsi au passage en force du Maire de Lille et du Président de la MEL : un véritable déni de démocratie que de laisser l’exécutif élu en 2014 présider au futur culturel de notre territoire, en lieu et place de l’exécutif qui sera élu dans 3 mois ! 

Mais revenons dans le débat Lillois : pendant 5 ans, Stéphane Baly et son groupe ont voté POUR toutes les délibérations concernant Lille3000. En ce sens, ils ont cautionné et porté un politique culturelle en phase avec la majorité actuelle du Maire sortant, contrairement aux positions beaucoup plus prudentes d’abstention systématique des élus EELV lors du mandat précédent.

Stéphane Baly aurait donc des leçons de courage politique à donner ? Alors même que l’hégémonie et les dérives de l’association créée par le Maire de Lille étaient déjà non seulement contestées par tout le tissu associatif culturel Lillois mais aussi pointées du doigt par la Chambre Régionale des Comptes dès 2015.

Voix du Nord 04/06/2015 : Les artistes amateurs : parents pauvres de l’action culturelle lilloise ?

Voix du Nord 22/10/2015 : L’hebdomadaire satirique relaie dans son édition de mercredi des critiques émises par l’Inspection générale des finances sur les rémunérations de Didier Fusillier.

Début 2017, le groupe EELV, par la voix de Lise Daleux s’était à peine « ému » de l’augmentation de 400 000€ tout en votant POUR cette même subvention, alors que toutes les petites associations se voyaient refuser des petites augmentations ! 

Voix du Nord 30/01/2017 : Un bonus de 400 000 euros pour Lille3000, Lors du dernier conseil municipal, l’adjointe au maire écolo Lise Daleux a dit en concevoir de la « gêne »

Fin 2018, alors même que la ville s’apprêtait à célébrer Eldorado et ses 11 millions d’euros de budget, c’est près de 30 associations Lilloises qui se sont vu refuser un petit complément d’aide de la ville ! Aide qui pour certaines n’étaient seulement que de 1000€ !

En ce 19 décembre 2019, de la même façon, la ville propose de voter 100% d’une subvention Lille3000 pour un montant de 2,75 Millions d’euros, alors que 29 associations Lilloises historiques se voient refuser au total 254 000 euros de subvention. Parmi elles, Wazemmes l’Accordéon, Attacafa, le Concert d’Astrée, Latitudes contemporaines, mais aussi le Tire-Laine, l’Harmonie de Fives ou du Centre. (voir tableau des subventions ci-dessous)

Stéphane Baly, vous et votre groupe, vous êtes à la fin d’un mandat où vous avez gouverné en phase avec le Maire de Lille, et où vous avez voté chaque année le soutien total à Lille3000, sacrifiant d’autant le soutien à une multitude de petites associations de notre ville. 

Vous vous réveillez à 3 mois de l’élection, nous nous en félicitons tous, mais nous ne sommes pas dupes de ce regain soudain de « courage ». 

J’ai personnellement contesté et dénoncé depuis de nombreuses années ces choix tout à fait inopportuns pour notre ville. Tout comme des élus de notre groupe le feront ce soir en intervenant au Conseil Municipal et en votant CONTRE la délibération. 

Et je considère donc que nos élus Faire Respirer Lille n’ont pas de leçons de « courage » à recevoir, et certainement pas de votre groupe. 

Violette Spillebout pour FAIRE RESPIRER LILLE


Subventions Culture 2020

Une pétition lancée par un groupe d’élèves du centre d’arts plastiques et visuels relance la question de l’intérêt porté par la ville aux artistes amateurs, au vivre ensemble et à la mixité sociale ». Entre effets de cascade et nouvelle conception de l’action culturelle où se trouvent les équilibres ?

L’hebdomadaire satirique relaie dans son édition de mercredi des critiques émises par l’Inspection générale des finances sur les rémunérations de Didier Fusillier. 

Lors du dernier conseil municipal, l’adjointe au maire écolo Lise Daleux a dit en concevoir de la « gêne » : la subvention municipale à Lille3000 va grimper de 400 000 € en 2017. Un coup de pouce unique, qui rappelle la place prépondérante prise par l’association dans le paysage culturel de Lille… et son financement. Décryptage.