COMMUNIQUÉS

En 2020, une Braderie lilloise, étalée et contrôlée

Communiqué de presse de Violette SPILLEBOUT

“En 2020, malgré le Covid-19, préservons la tradition avec une Braderie 100% lilloise, étalée et contrôlée”

Conférence de presse du 18 mai 2020

“La crise ne doit pas nous empêcher de réfléchir et d’anticiper, c’est tout le contraire, soyons inventifs, ensemble”

Violette Spillebout, candidate à la Mairie de Lille 

Dans le contexte du déconfinement progressif, beaucoup de Lillois(e)s s’interrogent sur l’édition 2020 de la Braderie de Lille : il est évident qu’elle ne peut pas être maintenue sous la même forme qu’avant. Faut-il pour autant renoncer à tout ? 

Le collectif Faire Respirer Lille présente plusieurs propositions permettant de maintenir cette tradition lilloise avec 2 objectifs prioritaires : permettre aux Lillois de vider leurs greniers et améliorer l’ordinaire par un revenu complémentaire, et soutenir activement la reprise pour les commerçants, en tenant compte des gestes barrières et de la distanciation sociale.

Bien entendu, la priorité est que chacun fasse preuve de responsabilité en ce moment dans son comportement pour éviter une seconde vague du Coronavirus et envisager la reprise sereine des traditions auxquelles les Lillois sont attachés comme la Braderie.

Violette Spillebout soumet des premières pistes de travail aux Lillois et lance un appel à idées, via un questionnaire en ligne sur son site internet. Les résultats seront communiqués aux autorités (Préfecture & Mairie) début juin, qui prendront les décisions adaptées en fonction de l’évolution de la crise sanitaire et des mesures de sécurité spécifiques à chaque braderie. 

Pour les particuliers : une “braderie tous quartiers”, élargie, sûre et sectorisée, le premier week-end de septembre sur 4 jours

Les Lillois ont profité du confinement pour trier leurs armoires, ranger, et se recentrer sur les biens qu’ils utilisent vraiment. La braderie “tous quartiers” permettrait aux Lillois de vendre leurs affaires, et d’obtenir un petit revenu complémentaire pour la rentrée : 

  • réservée 100% aux particuliers exposants lillois  
  • étalée sur 4 jours du vendredi matin au lundi soir, comme il y a 20 ans
  • étalée sur tous les quartiers de Lille, autour des artères commerçantes, à Hellemmes et à Lomme.
  • avec des secteurs spécialisés et délimités : Braderie des Enfants, Braderie des vélos & des mobilités douces, Braderie des antiquités, Braderie des modes, Braderie des solidarités (pour les associations), Braderie du Made in Lille, Braderie du livre, … 
  • avec un système de réservation en ligne pour les visiteurs, par demi-journée et par secteur, permettant de prévoir et limiter les flux sur chaque espace dédié, et un contrôle à l’entrée 

Pour les commerçants : une braderie sécurisée et étalée sur 3 week-ends 

Il est proposé d’étaler la braderie des commerçants, en piétonnisant partiellement les artères commerçantes, sur les 3 premiers week-ends de septembre, en autorisant la vente au déballage devant les vitrines.

Cette proposition peut venir en complément de la braderie particuliers, ou être mise en oeuvre indépendamment si les conditions sanitaires ne permettent pas la tenue de la braderie entre particuliers.

Pour les restaurants & cafés : des terrasses réorganisées et espacées

L’idée serait de permettre une extension des terrasses aux abords des restaurants et cafés volontaires, pour permettre la distanciation des tables ; des terrasses communes pourraient être proposées sur des places, mises à disposition des restaurateurs qui ne disposent pas de terrasse habituellement, pour favoriser leur chiffre d’affaire. 

Une braderie à réussir avec les Lillois !

  • Il est nécessaire que la Mairie lance rapidement une consultation des commerçants Lillois, qui pourront faire remonter leurs idées et leurs souhaits (par les Unions commerciales). 
  • En collaboration avec Euratechnologies,  une monnaie spéciale braderie digitale (pour éviter au maximum les règlements en espèces) pourrait être lancée ainsi que des solutions digitales pour les réservations des exposants comme des visiteurs. 
  • Pour la régulation des flux et l’accueil dans chaque rue et secteur contrôlé, un appel à l’engagement des Lillois par la mairie pourrait mobiliser des bénévoles dans tous les quartiers.

Une braderie responsable et zéro déchets
La crise sanitaire imposera dans tous les dispositifs, un respect des gestes barrières et de la distanciation sociale. Cet appel à la responsabilité pourrait être étendu à la question des déchets, pour aller vers une braderie zéro déchet, avec des écocups pour tous par exemple.

Voici nos premières propositions que chacune et chacun pourra contribuer à compléter et à améliorer, et qui devront être enrichies, approfondies au regard des exigences sanitaires du moment. Les décisions municipales devront être réversibles, en fonction de l’évolution de la situation sanitaire.

Accédez au questionnaire Braderie 2020 ici

About Webmaster