PRÉSIDENTIELLE 2022PRESSE

VDN : Lille, la galaxie macroniste en ordre de bataille pour offrir «cinq ans de plus» au président

Le comité de soutien Grand Lille pour la réélection d’Emmanuel Macron est présidé par le professeur de santé publique Philippe Amouyel, très visible pendant l’épidémie, et compte dans ses rangs Gérald Darmanin.

Clairvoyant sur l’épidémie de Covid-19, le professeur Philippe Amouyel le sera-t-il aussi sur l’élection présidentielle ? Ce spécialiste des maladies dégénératives, ancien directeur de l’Institut Pasteur Lille, très visible durant la crise sanitaire, s’engage. À la tête du comité de soutien à la réélection d’Emmanuel Macron. « Essayons d’agréger les volontés, sans esprit partisan, pour avoir une France qui réussite », plaide Philippe Amouyel ce vendredi-là, entouré du noyau dur du comité, une quinzaine de personnes parmi lesquels le ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin et une majorité d’élus locaux.

« Comme à la ducasse »

« On va donner des idées, promet le médecin. On organisera des réunions ouvertes, qui pourront pourquoi pas alimenter un programme. » Réfléchir, au-delà du cadre de La République en marche. « C’est le moment d’aller encore plus vers la société civile », renchérit Gérald Darmanin.

En attendant, les conseillers municipaux LREM de la métropole lilloise (Lille, Roubaix, Tourcoing, Villeneuve-d’Ascq, Hem, Croix, Marcq-en-Barœul…) forment le gros de l’équipe, au côté d’anciennes colistières de la Lilloise Violette Spillebout. Mais on trouve aussi Michel Delepaul, le maire de Bois-Grenier : « On a le choix entre ceux qui agitent les peurs et les passions tristes, ceux qui promettent tout et n’importe quoi comme à la ducasse, et quelqu’un qui est lucide sur les difficultés du pays, mais tire dans le sens de la raison », résume le vice-président de la MEL.

Sa vision de l’Europe, sa gestion de la crise, sa politique pour la jeunesse… Le président de la République est louangé sur tous les tons. Jusqu’à son bilan sur l’écologie, « même s’il y a peut-être des déceptions », concède l’élu roubaisien Alexandre Garcin.

Sébastien berges pour La Voix du Nord du 3/10/2021