COMMUNIQUÉSLÉGISLATIVES 2022

Je m’engage pour la santé des femmes

Philippe Amouyel, Sandrine Brame, Violette Spillebout et Raphaël Coursier

Le 1er juin 2022, j’ai rencontré en réunion publique Mme Sandrine Brame, Membre du Conseil National de l’Ordre des Sages-femmes. Lommoise, engagée, Mme Brame m’a présenté les  5 propositions des Sages-Femmes pour la Santé et les Droits des Femmes, et m’a proposé de signer un engagement à les soutenir, dans le cadre des Législatives 2022.

Très sensible à cette question majeure, ayant déjà organisé dans le cadre de la campagne présidentielle un débat “santé de la femmes”, j’ai immédiatement accepté de m’engager.

Sept organisations représentatives des sages-femmes (CNOSF, CNSF, ONSSF, ANSFC, ANSFT, ANESF, CNEMa) ont publié leur Livre Blanc commun le 7 mars dernier. Une première pour la profession ! Ce Livre Blanc rassemble des propositions concrètes destinées à celles et ceux qui seront en responsabilité demain, pour répondre aux enjeux d’aujourd’hui et des années à venir. Ce document cible les principales difficultés rencontrées par nos concitoyennes dans le domaine des droits et de la santé sexuelle et reproductive, mais aussi les solutions que les sages-femmes peuvent y apporter. La formation de la profession et son évolution, éléments fondamentaux pour que les sages-femmes occupent enfin une place légitime et reconnue dans le système de santé, y sont également abordées. 

Femmes et sages-femmes sont indissociables et doivent impérativement constituer une priorité pour les politiques de santé.

Texte de la Charte d’Engagement

Les sages-femmes en sont les garants au quotidien : grossesse, accouchement, santé gynécologique, IVG, sont autant d’occasions au cours desquelles ces professionnels les accompagnent. 

Pourtant, la profession manque encore cruellement de moyens humains et financiers, de reconnaissance et peine donc à attirer. 

Dès lors, en tant que candidat aux élections législatives, je m’engage si je suis élu.e à défendre la santé et les droits des femmes en soutenant les 5 propositions suivantes : 

FAIRE DE LA SANTE DES FEMMES UNE PRIORITE DE LA PROCHAINE MANDATURE : Organiser des états généraux de la santé des femmes pour répondre aux inégalités de sexe et de genre, faciliter l’accès aux soins pour toutes les femmes et leur permettre d’être les actrices de leur santé en mettant en place des politiques structurées pour la périnatalité et la santé sexuelle. 

ADAPTER LE SYSTEME DE SANTE AUX ATTENTES DE LA SOCIÉTÉ :  Renforcer les moyens permettant aux professionnels de santé de lutter contre les violences sexistes et sexuelles en améliorant le repérage et l’accompagnement des victimes et en faisant évoluer le système de santé pour prendre en compte tous les publics vulnérabilisés. 

AMÉLIORER LE SUIVI DES FEMMES ET DES COUPLES : Améliorer la sécurité et la qualité des soins en périnatalité en renforçant les effectifs et les moyens, cela afin de garantir un accompagnement global, coordonné et personnalisé des femmes enceintes, du projet de grossesse jusqu’au post-partum. 

FAIRE ÉVOLUER LA PROFESSION POUR RÉPONDRE AUX ENJEUX DE SANTÉ PUBLIQUE : Faire des sages-femmes un acteur de référence pour la prévention et la santé gynécologique des femmes en levant les freins à leur exercice et en améliorant leur formation initiale et continue. 

REVALORISER LA PROFESSION ET RENFORCER SON ATTRACTIVITÉ : Reconnaître les sages-femmes comme garantes de la santé des femmes en réaffirmant le caractère médical de la profession par la réforme des statuts et rémunérations pour tous les modes d’exercice et valoriser leur expertise spécifique. 

Retrouvez la version complète du Livre Blanc en cliquant ici

Retrouvez le flyer contenant les 10 propositions générales en cliquant ici

Le Monde du 30 mai 2022 : « Faire de la santé des femmes une priorité de la prochaine mandature »

About Webmaster