COMMUNIQUÉS

L’école du bien-être, et la cantine “responsable”

Communiqué de presse du 5 mars 2020

le programme Education de Violette Spillebout 

La tête de liste FAIRE RESPIRER LILLE détaille aujourd’hui ses ambitions pour les petits Lillois, en présence de nombreux colistiers et du député Richard Ramos, député du Loiret, qui, avec son pacte pour des cantines sans nitrites, veut mettre le « bien manger » au centre des politiques municipales. 

A Lille, Lomme et Hellemmes communes associées, un peu plus de 16 000 élèves de maternelle et d’élémentaire sont scolarisés. La réussite pour tous sera la préoccupation prioritaire  de la futur(e) maire, en charge de la centaine d’écoles publiques, d’autant plus à Lille où 25% des familles et 32 % des enfants vivent sous le seuil de pauvreté. 

3 priorités

  • Des écoles vertes, apaisées, avec des cœurs de verdure, des bâtiments “responsables”, des abords sécurisants
  • Des écoles de la réussite pour tous, où l’égalité des chances passe par la lutte contre le décrochage, par le sport avec “tous nageurs, tous cyclistes”, l’anglais avec “Lille bilingue”, et l’apprentissage de la communication non violente.
  • Une cantine gratuite et responsable, donc de qualité, qui donne l’exemple sur le bien manger et la lutte contre le gaspillage. 

“Que les enfants puissent grandir dans des écoles vertes et apaisées”

La candidate veut “des bâtiments où il fait bon grandir”, traiter en priorité les passoires thermiques, améliorer la qualité de l’air intérieur. Elle s’engage à aménager les abords des écoles pour favoriser les mobilités douces, travailler à des cœurs de verdure, potagers et composteurs dans les cours, et encourager les équipes à obtenir la labellisation E3D (éco-écoles).

“Mes recettes de la réussite pour tous à l’école”

Violette Spillebout veut déployer des modules de « Communication non–violente » sur les temps du midi et du soir (occasion aussi d’aborder les sujets du vivre ensemble et de la laïcité). Avec “Lille bilingue”, l’anglais doit être accessible à tous, 2h/semaine. Le programme prévoit aussi un soutien financier aux séjours à l’étranger. Le sport est aussi à développer, avec un programme “Tous nageurs” et “Tous cyclistes” et des accès enfin simplifiés aux salles municipales de sport. Enfin, la candidate s’engage concrètement contre le décrochage scolaire. 

“A la cantine, les élus locaux peuvent et doivent donner l’exemple”

Violette Spillebout

A Lille la cantine sera gratuite : “une question de choix de société, qui permet d’agir sur l’égalité des chances”’. Plus globalement, c’est d’une cantine engagée qu’il s’agit. 

Sur la qualité, elle prend des engagements “sérieux et sincères sur le bien manger” alors que la maire sortante est restée sourde aux demandes des parents globalement peu satisfaits de la cuisine centrale qui alimente les restaurants scolaires en liaison froide. 

  • Plus de produits frais, chasse aux aliments industriels transformés, plus de “vrai” local (50% contre 31% aujourd’hui, mais dont la provenance reste floue), 3 fois de bio (75% contre 21%) et des repas végétariens équilibrés en option chaque jour. 
  • Avec le député R. Ramos, Violette Spillebout a signé ce jour la charte cantine sans nitrites, ces « cochonneries » dénoncées aussi par la Ligue contre le cancer. 
  • Un plan d’action pour une “Cantine Zéro déchet” est annoncé. La candidate signe ce jour la charte Cantine sans plastique pour bannir enfin l’utilisation du plastique qui pose des problèmes de santé et évidemment, d’environnement et ira plus loin avec la charte #MaVilleAntiGaspi : “c’est essentiel, car 30 à 40% des aliments de la cantine sont jetés aujourd’hui à Lille. Je veux une cantine solidaire, qui donne l’exemple”. 

“Des moyens à la hauteur de nos ambitions : la ville doit s’engager plus et développer des liens de confiance avec tous les acteurs autour des enfants”

Violette Spillebout

L’équipe a prévu un budget d’investissement en hausse à 21 M€ (+ 15 %), de dépenses de fonctionnement revues à +10% avec des moyens humains renforcés : elle annonce la création de postes d’assistants pour le secrétariat-accueil dans chaque groupe scolaire, la garantie de 2 ATSEM (qui assistent les enseignants) pour 3 classes, des kits de rentrée pour les fournitures scolaires, et un plan numérique renforcé. 

Au-delà des finances, elle ambitionne pour l’école comme pour le reste une mairie “100% efficace, qui facilite et fait confiance”. Chaque école aura, en soutien, un élu du conseil municipal, pour remonter plus rapidement les problèmes, renforcer la coopération et les échanges d’information entre les parents, les enseignants, les animateurs, les services de la Ville, et toutes les associations. “La bonne circulation des informations et le lien de confiance entre tous les adultes sont des facteurs essentiels de la réussite scolaire” 

La candidate rend également publique aujourd’hui sa Lettre aux parents des écoles publiques, distribuée du 3 au 12 mars aux sorties des écoles.

About Webmaster