PRESSE

L’investiture LREM pour Lille décidée d’ici la fin juillet

Alors que la République en marche a déjà procédé à plusieurs vagues d’investitures, dont Paris, le cas de Lille où deux candidates sont en concurrence, devrait être réglé d’ici la fin du mois de juillet, probablement le 24, pour lancer la campagne dès le week-end de la grande Braderie, les 31 août et 1er septembre.

Qui de Violette Spillebout, ex-directrice de cabinet de Martine Aubry ou de Valérie Petit, députée LREM depuis 2017 sera candidate à Lille aux municipales de mars 2020 ? La réponse revient à la commission nationale d’investiture (CNI) du mouvement. Et elle ne devrait plus tarder, selon le ministre Gérald Darmaninchargé depuis quelques jours de coordonner avec les instances locales les investitures pour le Nord. « Notre objectif est de rendre un avis le plus consensuel possible sur les candidatures dans les villes de plus de 9000 habitants du département d’ici la fin du mois de juillet ». Le but étant que chacun sache à quoi s’en tenir avant les vacances du mois d’août, qui ne seront pas de trop pour panser des plaies. Pour Lille, « l’élection-mère » selon Gérald Darmanin, la candidate désignée doit avoir l’horizon dégagé pour lancer sa campagne à la braderie de Lille (31 aout-1er septembre), véritable rentrée politique. Quand alors ? La CNI du 24 juillet est sur toutes les lèvres. « Le plus tôt est le mieux pour toutes les listes.   Quand on est candidat aux municipales, surtout en conquête, c’est bien de savoir le plus tôt possible où on va », se borne à dire le ministre.

Voix du Nord 13 juillet 2019

Voix du Nord 13/07/2019

About Webmaster