PRESSE

Martine Aubry défiée par son ex-directrice de cabinet

Après de longues tergiversations, La République En marche a investi sa candidate, l’ancienne directrice de cabinet de Martine Aubry, pour le scrutin de mars 2020 à Lille. Violette Spillebout ratisse le terrain en profondeur depuis des mois. Mais le jeu des municipales reste particulièrement ouvert.

A l’assaut de la mairie de Lille, Violette Spillebout a remporté son premier duel féminin. L’ancienne directrice de cabinet de Martine Aubry, âgée de 46 ans, a obtenu de haute lutte  l’investiture d’En Marche face à la députée Valérie Petit. Politiquement plutôt au centre gauche, Violette Spillebout avait rejoint un « marcheur » de la première heure, Christophe Itier, quand ce dernier avait lancé sa candidature à la candidature. Mais le haut-commissaire à l’économie sociale et solidaire ayant renoncé fin 2018, Violette Spillebout a repris son flambeau.

La campagne interne à En Marche a été électrique, jusqu’à ce récent épisode où six députés du camp Valérie Petit avaient alerté le délégué général du parti, Stanislas Guerini, sur « des pratiques non conformes aux valeurs du mouvement ». Ambiance.

Les Échos 25 juillet 2019

Shadow cabinet

Violette Spillebout va pouvoir capitaliser sur tout le travail en profondeur réalisé depuis des mois, avec un collectif citoyen LilleC, presque à la manière d’un « shadow cabinet ». Celle qui se définit comme « Lilloise historique » a une parfaite connaissance des dossiers de la ville, a élaboré un programme très étoffé, dont l’urgence écologique se trouve en tête de gondole. « Les gens veulent que Lille respire, dans tous les sens du terme », tacle-t-elle.

On relèvera aussi dans ses promesses un accent mis sur la sécurité, avec un doublement annoncé de la police municipale et son armement, et sur la solidarité renforcée en direction des seniors.

Les Echos 25/07/2019

About Webmaster