PRESSERÉGIONALES

VDN : Départementales, régionales, Violette Spillebout et ses troupes montent aux fronts

En bonne place sur la liste régionale du secrétaire d’État LREM Laurent Pietraszewski et sur la ligne de départ de chacun des six cantons lillois pour les départementales : le groupe Faire respirer Lille, constitué durant la campagne municipale autour de Violette Spillebout, occupe le terrain.

En bonne place sur la liste régionale du secrétaire d’État LREM Laurent Pietraszewski et sur la ligne de départ de chacun des six cantons lillois pour les départementales : le groupe Faire respirer Lille, constitué durant la campagne municipale autour de Violette Spillebout, occupe le terrain.

Monter au front. Engranger de l’expérience. Occuper le terrain. Et gagner ? Le groupe Faire respirer Lille, rassemblé autour de Violette Spillebout lors de la campagne municipale, continue de s’aguerrir dans le grand bain du suffrage universel. L’opposante lilloise s’est livrée, le 21 mai, à une revue des troupes engagées dans les scrutins départementaux et régional des 20 et 27 juin prochains.

Les couleurs de la majorité présidentielle seront ainsi défendues dans chacun des six cantons lillois. Ce qui n’est pas forcément le cas dans tout le département. « Cela me tenait à cœur, en tant que responsable de l’opposition », a expliqué Mme Spillebout lors d’un point presse. Sur 24 candidats macronistes en lice (un binôme de titulaires et un binôme de remplaçants dans chaque canton), 18 sont issus des rangs de Faire respirer Lille. Dont deux conseillères municipales en position de titulaires, Ingrid Brulant (LREM) et Vanessa Duhamel (MoDem).

En bonne place à l’élection régionale

De la même manière, les Lilloises se sont hissées en bonne place sur la liste de Laurent Pietraszewski aux élections régionales. Trois d’entre elles apparaissent notamment dans les quinze premières places de la section nordiste de la liste : Violette Spillebout (6e, LREM et Territoires de progrès), Vanessa Duhamel (8e, MoDem, le président du MoDem Nord étant pour mémoire engagé auprès de Xavier Bertrand) et la coordinatrice régionale des Jeunes avec Macron, Clémentine Dupuy (12e). « On veut offrir aux citoyens le choix du progressisme, et leur éviter un duel entre l’immobilisme du système Bertrand et l’extrémisme du RN  », clame Mme Spillebout. La liste Pietraszewski devra pour cela s’arracher aux scores ténus dont la créditent pour l’heure les sondages.

Sébastien Bergès – Voix du Nord du 25 mai 2021