COMMUNIQUÉS

Présentation de la liste FAIRE RESPIRER LILLE : l’appel d’air réussi de Violette Spillebout

Dans le déroulé de la campagne, la présentation de ceux qui agiront demain pour “Faire Respirer Lille” est volontairement faite un mois après l’annonce du programme, car l’attente essentielle des Lillois ce sont des solutions pour le quotidien. Le renouvellement des élus locaux, dans une ville tenue par les mêmes depuis 25 ans, est aussi très attendu. 

Violette Spillebout présente donc une liste de renouvellement réel des visages de la politique lilloise, avec une large place aux jeunes, à la diversité et aux compétences.

  • Renouvellement 
  • Compétence
  • Jeunesse
  • Diversité
  • Rassemblement

CHIFFRES CLÉS : 

  • Première candidature à une élection : 44 personnes sur les 61 que compte la liste
  • Appartenance à un mouvement politique : 40/61
  • Sans étiquette politique et personnalités de la ville : 21/61
  • Habitants de Lille : 57/61 (et 4 métropolitains qui y travaillent depuis longtemps)
  • Moyenne d’âge : 46 ans
  • Plus jeune : 19 ans (Mila Legay) – plus âgé : 74 ans (Louis-Dominique Laugier)
  • Les 10 quartiers représentés et les 2 communes associées
  • Large rassemblement : LaREM 23 – MoDem 7 – Sociaux Démocrates Lillois 5 – UDI 3 – MRSL 1 – UDE 1
  • Sans étiquette 21 (11 personnalités et 10 Appel aux Lillois)
  • Appel aux Lillois : 20 colistiers

L’apport d’expérimentés de la politique locale

4 colistiers de l’équipe sont déjà élus au conseil de Lille ou de Lomme, comme Bernard Charles (6è), et apportent l’indispensable expérience de la politique lilloise au reste de l’équipe. D’autres colistiers d’expérience apportent leur connaissance de l’action publique, comme Nicolas Lebas (4è), ancien Maire de Faches-Thumesnil, reconnu pour avoir su améliorer la qualité de vie, les équipements publics et le logement, tout en redressant les finances de sa ville.

A l’image de Violette Spillebout qui n’a jamais brigué de mandat politique auparavant, ils sont très nombreux à se présenter pour la première fois à une élection politique. Sur les 61 colistiers, l’élection politique est une première pour 44 d’entre eux ; 17 se sont déjà présentés à une élection, dont 8 seulement à Lille pour devenir conseiller municipal. 

L’Appel aux Lillois(e)s et la société civile : promesse tenue !

Pour réussir ce renouvellement, dans l’ADN du collectif depuis ses débuts en 2018, il fallait une démarche innovante. Violette Spillebout a lancé dès février 2019 un appel aux Lillois(e)s  pour inciter des citoyens n’ayant jamais osé se présenter, particulièrement des femmes, à franchir le pas. 

L’engagement avait été pris de réserver 15 places sur la liste, il est dépassé. Sur les 55 candidatures, toutes étudiées par un jury, 20 sont sur la liste (dont 13 femmes) et en « bonne place » (14 sont éligibles dans la perspective de la victoire), comme Najate Muller (11è), Isabelle Plénier Chirurgienne au CHRU de Lille (27è) ou la tête de liste pour l’une des communes associées, Victoria Godefrood-Berra (15è). Comme la Lommoise, la majorité n’adhère à aucun parti, les autres étant adhérents de LaREM ou d’autres mouvements.

La dynamique a aussi attiré des personnalités de la ville, comme Ali Douffi (2è), qui s’engage avec la ferme volonté de servir tous les quartiers sans exception, dans une ville qui compte le 5ème quartier de la plus pauvre de France. Très engagé à Moulins où il a grandi, il est aussi conseiller de quartier dans le Centre. La 2ème femme sur la liste est la Wazemmoise Ingrid Brulant qui s’était engagée entre 2016 et 2018 sur la question des rythmes scolaires dans les écoles lilloises, imposés aux familles comme aux enseignants sans réelle concertation municipale, ni évaluation. Une expérience citoyenne qui l’a convaincue de s’engager en politique pour la première fois, pour changer de méthode à Lille. On retrouve également plusieurs experts ou experts d’usage comme Thomas Werquin, Président de Axe Culture, Béchir Boudjemaa, Médecin du Sport depuis 30 ans à Lille, Claude Lenglet spécialiste de la transition écologique, ou Souad Ghazouani, quadruple championne paralympique d’haltérophilie.

Une composition de liste sur la base de principes partagés

La composition de la liste est un moment toujours délicat pour toute tête de liste qui en assume l’entière responsabilité. La démarche engagée par Violette Spillebout a été largement participative, non pas sur les noms, mais sur les principes qui devaient servir de base à l’élaboration.

Une diversité réelle et bien placée

Une liste doit incarner la réalité sociologique de la ville. Non pas par principe théorique d’affichage mais par principe de réalité et d’efficacité pour la gestion au quotidien des affaires publiques. Les quartiers de Lille, les professions, les multiples engagements, les générations… sont tous représentés et ce dès le début de la liste, et non en fin de liste comme c’est trop souvent le cas.

Une liste politiquement équilibrée 

Au total, ils sont un tiers à n’adhérer à aucun parti. Pour le reste, du centre gauche au centre droit en passant par des écologistes, c’est le plus large rassemblement à Lille : 23 candidats sont adhérents LaREM,  7 candidats MoDEM, 3 UDI, 5 Sociaux Démocrates Lillois, 1 Mouvement Radical Social et Libéral, 1 Union des Démocrates et des Écologistes. Cette liste assume donc pleinement son positionnement au sein de la majorité présidentielle et incarne aussi un rassemblement plus large, dans une volonté de renouvellement fort du paysage politique local. Cette union de différentes formations politiques est exceptionnelle, c’est la signature d’une future maire qui entend bien dépasser les vieux clivages et les dogmes pour agir efficacement et mettre toute son équipe au service du quotidien des Lillois, et relever les grands défis pour Lille : environnement, sécurité, emploi.  

Une liste mais aussi une équipe soudée

Les personnes en position plus “basse” sur la liste, ou celles et ceux qui n’ont pas été retenus via l’Appel aux Lillois, mais qui sont engagés dans la campagne, resteront mobilisés au sein de l’équipe, et participeront activement à la mise en oeuvre du programme après l’élection : cabinet du Maire, services municipaux, Chargés de mission, Présidents de quartier…. autant de missions qui motivent plusieurs personnalités à l’instar de Jean-Claude Louart, membre d’Un Autre Lille venu rejoindre Faire Respirer Lille.

“Personne n’est là pour faire de  la figuration”

“Entre l’expérience de certains anciens élus, la fraîcheur de la jeunesse, l’engouement du premier engagement, le rapprochement de parcours politiques riches en diversité, notre liste est en capacité d’agir tant à Lille qu’à la MEL (métropole) pour respecter sur le fond et sur la forme la totalité d’un projet à la fois ambitieux et finançable, coconstruit avec les Lillois. Nous faisons campagne comme nous gouvernerons demain, dans l’ouverture et le pragmatisme, pour Faire Respirer Lille.”  

Violette Spillebout

About Webmaster