COMMUNIQUÉS

La lutte contre l’isolement des personnes âgées est une priorité

Avec le projet “Faire Respirer Lille” porté par Violette Spillebout, la lutte contre l’isolement des personnes âgées est une priorité

Dans le programme #FaireRespirerLille, présenté aux Lillois le 16 janvier et actuellement distribué dans les boîtes aux lettres dans tous les quartiers, de nombreuses mesures répondent fortement aux recommandations de l’association Les Petits Frères des Pauvres, concernant la lutte contre l’isolement des personnes âgées. 

Dans nos porte-à-porte dans tous les quartiers de Lille Hellemmes et Lomme, nous rencontrons des personnes âgées très seules, qui ne sortent plus de chez elles, qui nous font entrer en toute confiance pour prendre un café, pour simplement discuter, et qui nous exposent leur problèmes de mobilité, d’insalubrité du logement, ou juste de pauvreté.

Parfois vraiment seules et sans famille, parfois s’occupant elles-mêmes d’un conjoint dépendant et ne pouvant sortir, parfois handicapées ou à mobilité très réduite, elles nous demandent plus d’humain, plus de présence, plus de lien.

Ce constat nous le voyons dans tous les quartiers de Lille ! Ces situations sont intolérables à Lille en 2020 !!!

Rappelons qu’à Lille il y a encore 25% de personnes qui vivent en dessous du seuil de pauvreté, et cela après 25 ans de gouvernance d’une majorité PS-EELV qui dit placer la solidarité en priorité ! 

Il nous semble donc indispensable de mettre un coup d’accélérateur sur la lutte contre l’isolement de nos aînés au prochain mandat. 

L’association Les Petits Frères des Pauvres rappelle les chiffres nationaux 2019 : 

  • 300 000 personnes de 60 ans et plus sont en situation de « mort sociale », c’est-à-dire qui ne rencontrent quasiment jamais ou très rarement d’autres personnes (réseau familial, amical, voisins, réseau associatif) 
  • 900 000 personnes de plus de 60 ans sont en situation d’isolement à la fois des cercles familiaux et amicaux 
  • 4,6 millions qui ressentent de la solitude 
  • 3,2 millions en risque d’isolement relationnel 
  • 32 % des plus de 60 ans n’ont aucune personne avec qui parler de sujets personnels (un score qui monte à 39 % auprès des 75 ans et plus) 
  • Un inquiétant risque d’isolement des aînés dans les Quartiers Politique de la Ville
  • En zone urbaine, un isolement aggravé par des solidarités et des relations de voisinage amoindries
  • Un lien fort entre isolement et précarité : les personnes les plus isolées sont des femmes, de plus de 75 ans, avec des revenus modestes 
  • 4 millions de personnes âgées en exclusion numérique

Et au niveau régional : 

“Dans la région, 230 000 personnes âgées sont en état d’isolement. Nous, Les Petits Frères, on s’occupe d’un millier d’aînés. Avec les autres associations, on arrive à être présents pour 20 à 30 000 d’entre eux. Mais il en reste 200 000”. Fabrice Talandier, Directeur Régional interpelle les politiques dans la Voix du Nord du 26/01/2020.


NOS RÉPONSES AUX RECOMMANDATIONS DES PETITS FRÈRES PAUVRES 

Avec la candidature de Violette Spillebout aux élections municipales de mars 2020, les 10 mesures indispensables pour intégrer la lutte contre l’isolement des aînés, proposées par Les Petits Frères des Pauvres, sont largement intégrées dans le programme : 

  1. Construire une politique territoriale de proximité de lutte contre l’isolement des aînés en associant tous les acteurs locaux (publics, privés, associatifs, citoyens)

Nous souhaitons, avec une méthode d’écoute, de visite de terrain et de co-construction, nous voulons nous appuyer sur le travail des associations existantes pour écrire ensemble un projet municipal de lutte contre l’isolement, qui soit partagé, efficace, évalué.

Nous voulons accompagner le bien vieillir à Lille avec la création de la Silver Vallée : un incubateur-accélérateur autour des services innovants pour l’autonomie et la longévité répondant aux besoins et aux usages des seniors et de leur entourage : santé, habitat, communication, transports, etc, un lieu pour rassembler les forces vives scientifiques, technologiques et médicales pour aider les Lillois à vivre mieux, plus longtemps, et aussi un lieu ressource pour les aidants, lieu d’information et d’accompagnement.

  1. Rendre plus accessible l’espace public (aménagement urbain, transports…) pour permettre à nos aînés de vivre leur quotidien comme tout citoyen

Nous proposons la gratuité des transports collectifs pour les + de 65 ans, le développement d’un service de vélo-taxis dans le centre-ville, des trottoirs larges et accessibles, avec une bande lisse de circulation pour les personnes à mobilité réduite et les séniors

  1. Encourager et soutenir l’engagement citoyen et les solidarités de proximité

Nous proposons, dans le plan anti-solitude qui sera présenté à la presse en février, la mobilisation de jeunes Lillois bénévoles pour faire des visites à domicile, en créant ainsi un réseau de “Jeunes Veilleurs Lillois”, en s’appuyant sur le service national universel, le service civique et les universités. Nous souhaitons aussi renforcer le soutien municipal aux associations d’aide aux plus démunis, d’entraide et d’écoute.

  1. Faciliter les mobilités de proximité (transport à la demande, partenariats publics/associatifs pour permettre aux aînés de sortir)

Nous proposons un service de navettes municipales, sur RDV 48h à l’avance par téléphone pour les visites médicales et les RDV administratifs, ainsi que la mise à disposition de minibus électriques municipaux pour les sorties collectives. 

  1. Favoriser le maintien et le retour des services et commerces de proximité

Nous oeuvrons pour la redynamisation du cœur de ville et des rues commerçantes de nos quartiers avec des “managers du commerce”, et nous créerons d’un incubateur du commerce et de l’artisanat avec l’opération “ma boutique à l’essai” : mise à disposition d’espaces à loyers modérés pour le retour des commerces à proximité des logements

  1. Développer des lieux d’animation et de convivialité là où habitent nos aînés

Nous élargirons les horaires des lieux municipaux comme les bibliothèques, Maisons Folies, écoles, pour les ouvrir aux usages des associations de quartier et de lien social. Nous organiserons une sortie « mystère », un dimanche par mois, nous développerons des thés dansants une fois par mois ouverts à tous, en facilitant les transports pour s’y rendre. Enfin, nous installerons dans la proximité des parcours sport-santé spécifiquement adaptés aux séniors.

  1. Soutenir les innovations comme les lieux de convivialité et les commerces/services itinérants 

Nous créerons l’Accessibus, un bus en tournée dans tous les quartiers pour faciliter les démarches  administratives, permettre aux agents municipaux polyvalents d’aller à domicile en accompagnant les formalités de toutes les administrations pour les personnes âgées, isolées, ou les aidants. Nous proposons aussi d’installer dans chaque quartier un kiosque Culture et Loisirs pour mettre à disposition chaque semaine une information simple et accessible à tous sur les animations de proximité et les sorties.

  1. Soutenir le développement de petites structures d’habitat alternatif pour personnes âgées en cœur de ville avec une approche domiciliaire et favoriser l’habitat intergénérationnel qui impliquent les jeunes et les aînés et où chacun garde son indépendance

Nous développerons l’habitat intergénérationnel et les résidences-services innovantes pour les personnes âgées : 6000 nouveaux logements (Fives Cail, Saint-Sauveur, Aviateurs, Concorde, Port de Lille et Euralille) sont prévus dans notre programme. Nous développerons les logements évolutifs (handicaps, vieillissement…) en travaillant  avec les bailleurs et acteurs sociaux, nous soutiendrons également les habitats partagés entre jeunes et personnes âgées. Nous voulons aussi recréer des emplois de gardiens dans les immeubles de logements sociaux pour favoriser le lien social.

  1. Accompagner la lutte contre l’exclusion numérique de nos aînés (connexion, équipement, usages, maintien d’un accompagnement humain pour l’accès aux droits) 

Nous voulons une Mairie 100% service, avec dans chaque quartier un guichet unique multi-services (Accès aux droits, La Poste, la Caisse d’assurance maladie, Impôts…) -, tenu par des agents formés et accueillants, à la disposition des séniors pour les aider dans toutes les démarches. Nous multiplierons les ateliers de découverte numérique dans les mairies de quartier et dans les bibliothèques, centres sociaux. 

  1. Soutenir la politique sociale d’aide au départ en vacances des personnes âgées, y compris celles du Grand Âge et celles en perte d’autonomie

Nous poursuivrons et renforcerons les dispositifs Vacances Solidaires à destination des familles et des personnes âgées, et soutiendrons plus fortement les associations et les bénévoles qui accompagnent des séjours.

En 2020, le Nord compte 2 million six cent mille habitants, dont 35% ont dépassé l’âge de 50 ans, et plus de 1000 centenaires. Dans 10 ans, le Nord hébergera un million de plus de 50 ans et plus de 3000 centenaires. Nous vivons tous plus longtemps et c’est une excellente nouvelle. Cependant cet allongement de la durée de l’existence est associé à un cortège de soucis matériels et de santé quotidiens qui viennent réduire notre qualité de vie. Heureusement, les progrès des sciences, de la médecine, de l’intelligence artificielle, des hautes technologies font qu’aujourd’hui, il est possible de surmonter un grand nombre de ces problèmes pour que nous vivions tous mieux, plus longtemps. Il est donc essentiel que nos concitoyens bénéficient le plus tôt possible des avancées de ces découvertes et que Lille soit moteur en matière de qualité de vie jusqu’aux âges les plus avancés. 

Cette contribution sera complétée à l’occasion de l’annonce de la 10ème mesure du programme #FaireRespirerLille : le PLAN ANTI-SOLITUDE, prévue en point presse le 27/02/2020. 

About Webmaster