LÉGISLATIVES 2022PRESSE

BFM TV : Législatives dans le Nord : un sondage commandé par LaREM teste Gérald Darmanin en candidat et Valérie Petit en dissidente

Le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, le 28 février à Paris – Ludovic MARIN © 2019 AFP

Selon un sondage OpinionWay, en cas de candidature du ministre de l’Intérieur dans la 9e circonscription du Nord, il arriverait largement en tête. La députée actuelle a elle été testée en tant que dissidente, un choix dénoncé par Valérie Petit.

La question des élections législatives fait déjà du bruit dans le Nord et plus particulièrement du côté de la majorité actuelle présidentielle. La candidature de Gérald Darmanin dans la 9e circonscription ou 10e circonscription est évoquée mais reste pour le moment incertaine. L’hypothèse a en tout été testée dans un récent sondage OpinionWay commandé par La République en Marche et consulté par La Voix Du Nord.

L’actuel ministre de l’Intérieur a déjà été élu député entre 2012 et 2016 dans la 10e circonscription du Nord, voisine de la 9e. Les deux zones comportent une partie de la ville de Tourcoing, dont Gérald Darmanin a été le maire à deux reprises.

Il y a quelques mois, Valérie Petit avait déclaré sur son compte Twitter qu’elle « serait honorée » d’être candidate aux législatives avec Gérald Darmanin en tant que suppléant. Des propos qui avaient irrité le ministre de l’Intérieur qui lui avait indirectement répondu en affirmant dans La Voix du Nord que « personne n’est propriétaire de sa circonscription ».

Si l’élue du Nord a rappelé sa fidélité au président réélu ainsi que la similitude de ses votes avec les autres membres de son groupe à l’Assemblée nationale, un membre de La République en Marche dans le département a pointé du doigt une supposée proximité avec Xavier Bertrand lors des élections régionales, niée toutefois fermement par Valérie Petit.

Par ailleurs, lors des élections municipales à Lille, elle n’avait déjà pas obtenu l’investiture du parti qui lui avait préféré l’ancienne cheffe de cabinet de Martine Aubry, Violette Spillebout. A la suite de cela, Valérie Petit avait refusé de soutenir la candidate officielle de son parti, finalement défaite, et avait fait liste commune avec le représentant LR Marc-Philippe Daubresse.

La candidature de Violette Spillebout également testée

La candidature de cette dernière dans la 9e circonscription du Nord a également été mise sur la table dans le sondage commandé par La République en Marche, avec là encore Valérie Petit en dissidente.

Selon cette enquête d’opinion, l’actuelle conseillère municipale de Lille arriverait aussi en tête avec 27% des voix en cas de candidature LaREM dans cette circonscription tandis que l’actuelle députée ne dépasserait à nouveau pas la barre des 10%.

Si elle n’est pas encore la candidate désignée dans la 9e circonscription, Violette Spillebout a en tout cas multiplié les déplacements à Tourcoing ces derniers jours. L’élue lilloise s’est notamment rendue dans une entreprise métallurgique de la ville ainsi qu’au jardin botanique.

De son côté, la candidature de Gérald Darmanin devrait dans un premier temps être liée à sa reconduction ou non dans le prochain gouvernement. Toutefois, en janvier dernier, il avait confirmé « s’intéresser » aux élections législatives.

À noter que le sondage d’OpinionWay, testant Gérald Darmanin et Violette Spillebout, a été réalisé à la fin du mois de mars avant les résultats de l’élection présidentielle. L’enquête n’a également pas prise en compte l’éventualité d’une candidature d’union de la gauche, qui pourrait se dessiner au niveau national pour ce scrutin.

BFM TV du 28/04/2022

About Webmaster