LÉGISLATIVES 2022PRESSE

France 3 : Législatives 2022 dans les Hauts-de-France : les députés à suivre de près

L’hémicycle de l’Assemblée Nationale lors du débat sur le pass vaccinal. • © Assemblée Nationale

Entre les députés sortants menacés, les objectifs du Rassemblement national de conquête de nouvelles circonscriptions et les cas insolites… tour d’horizon non-exhaustif des forces en présence dans le Nord, le Pas-de-Calais, l’Aisne, la Somme et l’Oise à six semaines des élections législatives.

9e circonscription du Nord

En 2017, les électeurs de cette circonscription à cheval sur les villes de Lille et Tourcoing avaient plébiscité Valérie Petit, la candidate de la majorité présidentielle, à un peu plus de 52% face au maire les Républicains de Marcq-en-Barœul, Bernard Gérard.  

Mais la députée a par la suite viré plusieurs fois de bord. Alors que le parti a accordé l’investiture LREM à Violette Spillebout pour les élections municipales de 2020 à Lille, Valérie Petit a décidé de soutenir la liste de droite avant de rejoindre le groupe Agir ensemble à l’Assemblée nationale. Elle est aujourd’hui membre du mouvement d’Edouard Philippe, Horizons. C’est sous cette étiquette qu’elle se représente aux législatives cette année. « Donc l’étiquette de la majorité présidentielle », explique l’intéressée.  

Mais Violette Spillebout, référente du parti dans le Nord et candidate malheureuse aux municipales à Lille, espère obtenir l’investiture du parti présidentiel dans la même circonscription. « Je suis souvent dans la 9ème, c’est le lieu où je travaille et où je vis. Je suis candidate à l’investiture de la majorité présidentielle », déclare-t-elle aujourd’hui.

Difficile à comprendre pour la députée actuelle. « Il y a une règle édictée : on reconduit les députés sortants qui ont été loyaux. J’ai voté toutes les lois et j’ai toujours soutenu le président de la République », explique-t-elle. D’autant plus qu’un sondage, commandé par LREM, a fuité dans la presse ce jour. Violette Spillebout y est testée comme candidate LREM dans la 9ème circonscription, Valérie Petit comme… dissidente. « J’ai fait du basket, ironise Valérie Petit. Et ça, c’est ce qu’on appelle un passage en force. En général, à ce moment-là, un bon arbitre siffle ».

Longtemps pressenti candidat, l’actuel ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin devrait finalement être candidat dans la 10ème circonscription du Nord comprenant une partie de Tourcoing et du canton de Lambersart.  

Face à cette possible division de la majorité présidentielle sur la ligne de départ, la droite se frotte les mains et espère récupérer la circonscription. Ce n’est pas Bernard Gérard qui va retourner à la bataille comme en 2017, mais Nicolas Papiachvili, l’un de ses adjoints à la mairie de Marcq-en-Barœul. Il se dit « confiant » et « prêt » même s’il admet que « le contexte national est un peu difficile pour les Républicains ». Interrogé sur la possible division de la majorité présidentielle qui pourrait lui être favorable, il renvoie à son métier d’avocat au barreau de Lille. « Je ne plaide jamais le dossier de mon contradicteur. Autrement dit, j’ai vu cette information mais ça ne m’intéresse pas. Je suis dans mon couloir, concentré ». La bataille ne fait que commencer.

France 3 du 27/04/2022

About Webmaster