PRESSE

Municipales 2014 : Liste socialiste de Martine Aubry: entre choix de confiance et prise de risque

Nouvelle étape d’importance dans la campagne des municipales 2014 des socialistes : la liste de Martine Aubry sera soumise aux votes des militants ce jeudi. Dans les dix sections lilloises, on devrait logiquement la valider sans anicroche. Ce n’est évidemment pas la liste définitive, puisque n’y figurent que des socialistes (il faudra y ajouter des personnalités). Quelques noms rassureront, d’autres (Charlotte Brun, Estelle Rodes) surprendront.

On pourrait penser que Martine Aubry aborde ces municipales 2014 comme on aborde un dernier mandat… Et bien pas vraiment. Dans un contexte national qui l’auréole d’une certaine popularité, en attestent les sondages (lire ci-contre), cette liste socialiste lilloise doit rassurer les militants lillois d’abord – ce sont eux qui votent jeudi –, les électeurs ensuite. Si Martine Aubry devait à nouveau prendre le chemin de Paris, dans un ministère, voire Matignon, il faut que les élus en place inspirent confiance…

Pour le côté rassurant, et pour leur expérience chacun dans un domaine spécifique, Martine Aubry garde auprès d’elle Gilles Pargneaux, Pierre de Saintignon, Walid Hanna, Alain Cacheux, Audrey Linkenheld, et d’autres fidèles, présents à la tête de quartiers : Marc Bodiot, Bernard Charles, Akim Oural, Latifa Kechemir, Françoise Rougerie, Franck Hanoh.

Cette liste socialiste démontrera une certaine prise de risque également. Pas en la personne de Violette Spillebout, bien placée, jamais élue, mais au cabinet de Martine Aubry depuis longtemps, donc au fait des questions lilloises. Le risque réside dans deux nouveaux visages féminins. Elles incarnent la nouveauté de cette liste, une signature pour Martine Aubry (qui n’hésite jamais, même bien entourée, à aller chercher des forces ailleurs), mais qui peut déstabiliser. Alors que les Verts affichent leur fierté de présenter des colistiers 100 % Lille, Lomme, Hellemmes, la maire sortante « ose » deux recrues non-Lilloises, plus connues en Ile-de-France.

Avec Estelle Rodes

On trouvera, en position éligible sur la liste, Charlotte Brun (notre édition de jeudi dernier), élue jusqu’à peu à Écouen, dans le Val d’Oise. Mais aussi Estelle Rodes, élue jusqu’à peu à Chanteloup-les-Vignes, dans les Yvelines. Toutes deux ont été battues aux législatives en 2012. Et toutes deux se sont rendues disponibles cette année en quittant leurs mandats locaux.

Estelle Rodes était également première secrétaire fédérale du PS. Aujourd’hui, sur sa page Facebook, elle précise qu’elle vit à Lille. Elle « like » (aime) la section PS de Moulins, elle suit les pages de Bernard Roman et de Walid Hanna, elle a pour ami récent Stanislas Dendievel (conseiller municipal lillois). Et le 3 octobre, toujours sur sa page Facebook, elle levait toute ambiguïté en écrivant : « Fière d’avoir Martine Aubry comme maire. » 

Voix du Nord 18/11/2013

About Webmaster